AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Umberto Mosca s'est éteint dimanche

Envoyer

Publié le mercredi 09 janvier 2013

Clap de fin pour la vie trépidante d'Umberto Mosca, cet ancien légionnaire d'origine italienne devenu rémouleur venait tout juste de se voir décerner la médaille militaire.

Umberto Mosca aimait partager l'histoire de sa vie, depuis son petit village de

Caderzone à son métier de rémouleur, en passant par la période de la légion étrangère.

UMBERTO Mosca va pouvoir reposer ses cordes vocales à jamais. Dimanche matin, il a clos ses yeux bleus et ne les rouvrira plus. A 87 ans, cet Italien d'origine, dont la vie n'a cessé d'être parsemée d'aventures en tous genres est donc décédé.
Sa vie est si riche qu'elle a fait l'objet d'un livre écrit avec son gendre, Michel Cogliani. Elle raconte l'histoire, dans un style simple et épuré, fidèle au personnage, de ce petit bonhomme, né en septembre 1925, dans un petit village du sud tyrolien, au milieu des montagnes.
Depuis ses premiers pas comme berger à l'âge de 11 ans à ceux de rémouleur, en passant par son parcours militaire, tout y est.
C'est à 15 ans que « Berto » quitte son cher village pour Innsbruck où il travaillera, un temps, comme boulanger et ne reviendra qu'après la guerre, en 1945. Il a alors 20 ans et prend son destin en main encore une fois en décidant d'acheter une meule. Un sentiment de liberté le gagne. Il sillonne le nord de l'Italie, jusqu'au jour où il franchit la frontière et se retrouve, en 1950, à Menton.
Mais, bien sûr, il n'a pas de papiers. Son statut de clandestin lui offre deux solutions : la prison ou la légion étrangère. La prison, il voit à peu près ce que c'est, alors que la légion, non. Il prend donc cette voie et débarque au fort Saint-Nicolas à Marseille. Et les batailles commencent. L'Algérie, l'Indochine… Umberto est sur tous les fronts.
M. Mosca quittera la légion étrangère en 1955 et, après une autre bataille, administrative celle-là, il obtient la nationalité française.
Il se retrouve à travailler comme ouvrier sidérurgiste à Mouzon. Mais, le petit rémouleur qui sommeille en lui et l'envie intacte de liberté vont le pousser à reprendre la route. « C'était ma vie ce métier », aimait-il confier.
Médaille militaire
Jusqu'en 1982, il a donc parcouru les communes ardennaises pour aiguiser couteaux et autres paires de ciseaux… Mais, même après 1982, dans le petit atelier de la rue Cunin-Gridaine, à Sedan, Umberto Mosca continuait de faire tourner la meule, sous le regard de Michel Cogliani, à qui il avait transmis le virus. D'ailleurs, la dernière fois qu'il a accompagné son gendre pour affûter, ce n'est pas si vieux, c'était en octobre dernier, du côté de Buzancy.
Combattant dans l'âme, de sa voix fatiguée, mais avec le regard qui pétille en regardant ses photos, Umberto aimait raconter son histoire.
Fier, passionné et ému à chaque fois qu'on pouvait jeter un œil sur son passé et sur ces médailles et autres récompenses (médaille militaire, croix du combattant, etc.).
Il venait tout juste de recevoir un courrier dans lequel le Président de la République lui décernait la Médaillé Militaire (2e décoration française) par décret du 8 novembre 2012. Une grande fierté pour Umberto qui devait recevoir officiellement cette décoration lors d'une cérémonie particulière, le 8 mai prochain. Il n'aura malheureusement pas eu le temps de vivre ce qui aurait sans aucun doute constitué pour lui une véritable reconnaissance.
C'est donc une page de l'Histoire qui se referme avec la disparition d'Umberto Mosca. A sa discrète épouse, Alessandra, présente jusqu'aux derniers instants à ses côtés, à ses enfants, Michel et Margaret, dont il était si fier, à ses petits-enfants et à son arrière-petite-fille, nous présentons nos sincères condoléances.
Les obsèques religieuses d'Umberto Mosca seront célébrées vendredi 11 janvier, à 11 heures, en l'église Saint-Léger de Torcy.
Emmanuel DÉFENTE

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1022
mod_vvisit_counterHier9393
mod_vvisit_counterCette semaine18911
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois80055
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098280788

Qui est en ligne ?

Nous avons 943 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17960529
You are here PRESSE XXI° 2013 Umberto Mosca s'est éteint dimanche