AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Avignonet-Lauragais. Le pompiste sauve la vie du bébé de sa cliente

Envoyer

Publié le 20/12/2013

Un service d'Urgences./Photo DDM
Un service d'Urgences./Photo DDM

Alors qu’elle prenait de l’essence, la maman a vu son bébé d’un mois devenir tout bleu. Le bouche-à-bouche du garagiste, Pascal Martinez, a sauvé la vie de Cassandra.

Demain, la petite Cassandra fêtera l’anniversaire de son premier mois au service pédiatrie du CHU Purpan. Sans la présence d’esprit de Pascal Martinez, propriétaire de la station Total d’Avignonet-Lauragais, le bébé ne serait plus de ce monde. «Un peu après 13 heures, une voiture immatriculée dans l’Aude est arrivée pour prendre de l’essence», raconte le garagiste de la station Total, en bordure de la RN113. A son bord, une femme âgée, une maman d’une trentaine d’années et un bébé. Tout d’un coup, alors que je revenais de l’atelier, la jeune femme est arrivée en hurlant : «Au secours, appelez les pompiers.» Pascal et son épouse Laurence ont vite compris que ce qui se passait était grave. Un client a essayé de secouer le bébé. Il était tout bleu. Laurence Martinez a aussitôt appelé les pompiers mais aussi le docteur du village et le Samu.

Mais que faire en attendant ? «Le bébé ne respirait plus du tout. Alors, on a pris une veste, je l’ai allongé dessus et j’ai commencé à lui faire le bouche-à-bouche. Je connais la technique car je suis un ancien légionnaire en retraite mais c’est si fragile à cet âge», raconte Pascal.

Pendant dix interminables minutes («une éternité»), Pascal s’est acharné à tout faire pour ramener Cassandra à la vie. «Enfin, elle s’est mise à respirer difficilement. Puis le docteur Clavier est arrivé. J’étais soulagé.» Ont suivi les pompiers puis deux véhicules du SAMU dont un, spécialisé pour les enfants.

«Le docteur du Samu m’a félicité pour mon intervention. D’après les premières constatations, la petite fille, née prématurée et allaitée au sein, aurait été victime de ce qu’on appelle couramment «une mauvaise route». En clair, le lait qui passe dans le mauvais tuyau», précise Pascal.

Mise rapidement sous respiration artificielle, Cassandra a été prise en charge par le Samu qui l’a transportée aussitôt à Purpan, accompagnée par sa maman, encore sous le choc. La grand-mère, elle a repris la route pour l’Aude voisine pour aller s’occuper de ses autres petits-enfants.

Encore très émue par cette histoire, Laurence Martinez attend désormais que la maman revienne à nouveau chercher de l’essence à la station Total. «Je serais si heureuse de revoir ce bout de chou», dit-elle.

Quant à Pascal, héros modeste, en refusant la fatalité et en donnant tout son souffle pour ranimer le bébé, il a certainement fait, avec quelques jours d’avance, le plus beau cadeau de Noël de sa vie.

Jean-Paul Rouquier

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui9472
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine9472
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois132977
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098333710

Qui est en ligne ?

Nous avons 1425 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18053502
You are here PRESSE XXI° 2013 Avignonet-Lauragais. Le pompiste sauve la vie du bébé de sa cliente