AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L’hommage d’Alain Juppé au capitaine tué en Afghanistan 24122010

Envoyer

24/12/2010

Alain Juppé, qui a présidé cette cérémonie, a rendu un hommage appuyé au capitaine Benoît Dupin. Le DL/Manuel PASCUAL

Sur les théâtres d’opérations où sont engagées des forces armées multinationales, on appelle cette technique que les écoles de guerre n’enseignent pas le “hit and run”. “Frapper et courir”, mais aussi mourir.

Le 17 décembre dernier en Afghanistan, le capitaine Benoît Dupin, qui commandait la 3e compagnie du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol, sur le plateau de Sault, y a laissé sa vie. Avec ses hommes, assistés des forces américaines, de soldats roumains et afghans, ils ont été pris pour cibles par des insurgés. La mission de reconnaissance a viré au drame.

Après avoir frappé, et avant de courir, les assaillants avaient incorporé des enfants dans leurs rangs. Comme des boucliers qui ne disent pas leur nom.

Hier au 2e REG, la famille de la légion étrangère pleurait son capitaine. À 34 ans, ce père d’une petite fille, et sa compagnie avaient été projetés en Afghanistan le 13 novembre. Hier, c’est dans un cercueil recouvert du drapeau tricolore que ce légionnaire passionné est revenu dans le Vaucluse. Sur la place d’arme du 2e REG, les honneurs militaires lui ont été rendus.

Depuis plusieurs jours déjà, le chef de corps, le colonel Philippe Kirscher, préparait cet événement chargé en émotion. Alors qu’à des milliers de kilomètres, la mission en terre afghane de la 3e compagnie se poursuit sans désemparer. « Un chef exemplaire » selon Alain Juppé

Hier, le ministre de la Défense Alain Juppé a présidé cette cérémonie en l’honneur d’un soldat tombé au combat. Mais pas n’importe quel soldat. Décrit par tous comme loyal, compétent, et habité par sa mission, le capitaine Benoît Dupin a été l’objet d‘un éloge ministériel appuyé. “Un commandant de compagnie reconnu de tous, un chef exemplaire, un chef plein de courage” a notamment dit Alain Juppé. Alors que de nombreux légionnaires retenaient leurs larmes, la veuve et les parents du défunt étaient accablés par la douleur.

En présence du général d’armée Elrick Irastorza, chef d’état-major de l’armée de terre, des porte-drapeau des associations patriotiques, du régiment au grand complet, et de la musique de la légion, Alain Juppé a remis au capitaine Benoît Dupin les insignes de chevalier de la légion d’honneur à titre posthume, et l'a élevé au grade de commandant.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3898
mod_vvisit_counterHier5300
mod_vvisit_counterCette semaine34171
mod_vvisit_counterSemaine dernière46961
mod_vvisit_counterCe mois195327
mod_vvisit_counterMois dernier199328
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099313062

Qui est en ligne ?

Nous avons 1234 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13587
Affiche le nombre de clics des articles : 19789129
You are here PRESSE XXI° 2010 L’hommage d’Alain Juppé au capitaine tué en Afghanistan 24122010