AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les cambriolages augmentent de 50 % 17122010

Envoyer

17 décembre 2010

Les cambriolages sont en augmentation de près de 50 % (par rapport à la même période en 2009), selon les chiffres de la préfecture. 638 contre 446 dans tout le Gard ; 210 contre 141 à Nîmes.  Une recrudescence brutale qui fait du bruit en ville. Et interroge.

Trois tentatives de cambriolage en moins d’un an. Jalel Somrani, ancien de la Légion étrangère, résidant aujourd’hui au Mas de Mingue, tire la sonnette d’alarme : « Quand je suis arrivé, en 1996, il y avait une bonne ambiance, aucun problème. Que fait la Ville aujourd’hui ? Au lieu de faire des travaux pour faire beau, qu’on s’attache aux jeunes. »

En janvier dernier, déjà, alors qu’il était absent et que son épouse était seule avec leurs deux jumelles de 8 ans et demi, des individus ont tenté de s’introduire chez lui : « Quand elle a entendu du bruit, elle a allumé la lumière et a tapé fort sur la porte. » Coût de l’opération, un portail forcé et une porte d’entrée endommagée : 1 200 €. Et une caméra de vidéosurveillance à l’angle de la rue, qui n’aurait pas fonctionné à ce moment-là.


La deuxième fois, les individus ne tenteront même pas de pénétrer dans sa maison. Mais sa moto et deux vélos disparaîtront. Présent ce jour-là, Jalel n’a rien entendu, mais se doutait de l’identité des auteurs des faits : « J’ai demandé à un jeune de me renseigner. Il m’a répondu, “C’est les grands, ils vous demandent une rançon de 350 €”. Mais on ne négocie pas avec moi. » La moto a ensuite été retrouvée dans les caves du Mas de Mingue, tout comme d’autres objets volés. Endommagé, le deux-roues a été évacué par le service de dépannage : « J’ai dû payer 450 € pour la sortir. Et 1 200 € de réparations... »

Alors forcément, lorsqu’il y a quinze jours, la compagne de Jalel Somrani entend une nouvelle fois des bruits suspects, ce dernier démarre au quart de tour : « Dès qu’ils ont vu la lumière, ils se sont barrés. J’ai appelé la police, en leur disant qu’ils étaient dans le jardin. Ils ont fini par me raccrocher au nez parce que je levais la voix, en rappelant que ce n’était pas à moi de faire la justice. »

Alors, après avoir fait un petit tour dans le quartier, Jalel se cache derrière les buissons, chez lui : « Je voulais leur faire comprendre qu’ils n’étaient pas maîtres de la maison. Ils sont revenus en disant “On y va, s’il vient, on lui cartonne la gueule”. » Mais une fois face à lui, les individus, encagoulés, se sont vite carapatés. Il faut dire que l’ancien légionnaire est aussi un spécialiste du triathlon : « Je les ai coursés, avant qu’ils ne tombent sur une voiture de la Bac. »

Malgré tout, Jalel Somrani garde une certaine distance sur les événements : « Je n’ai pas peur et je n’en veux pas à ces jeunes qui sont abandonnés. C’est le système qui ne correspond pas à la situation. Si on leur donnait la possibilité d’être encadrés.... »
Même s’il n’est pas inquiet, Jalel a aujourd’hui décidé d’installer un système de vidéo surveillance. 

Richard BOUDES et Rémy CALLAND

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3798
mod_vvisit_counterHier5300
mod_vvisit_counterCette semaine34071
mod_vvisit_counterSemaine dernière46961
mod_vvisit_counterCe mois195227
mod_vvisit_counterMois dernier199328
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099312962

Qui est en ligne ?

Nous avons 1142 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13587
Affiche le nombre de clics des articles : 19788813
You are here PRESSE XXI° 2010 Les cambriolages augmentent de 50 % 17122010