AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Lavelanet. Le héros oublié

Envoyer

Publié le 19/07/2009

Histoire locale. Durant la Seconde Guerre Mondiale, il s'illustra, notamment, au Liban.

Lavelanet. Le héros oublié - DDM
Lavelanet. Le héros oublié DDM

Il est des hommes, et des femmes, que l'Histoire oublie parfois, malgré le rôle notable qu'ils ont pu jouer, préférant en mettre d'autres en exergue, on ne sait pas toujours pourquoi, le hasard faisant parfois son œuvre. Titulaire de multiples décorations, dont la Légion d'honneur en tant que Grand officier, les croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945 et le titre de compagnon de la Libération dès le 23 juin 1941, entre autres, Alfred Cazaud fait décidément partie de ces délaissés de la mémoire collective, de manière totalement injustifiée. Peut être aussi, ne courrait-il pas après la gloire illusoire et éphémère de la reconnaissance de ses pairs?

Il voit le jour à Montferrier, le 24 Septembre 1893, dans cette région textile de Lavelanet mais s'oriente, très jeune, vers une carrière militaire en devenant enfant de troupe. Engagé volontaire comme simple soldat en 1911, au 14ème régiment d'infanterie, il est déjà sergent lorsqu'il est admis à Saint Maixent, l'école d'officiers dont il sort aspirant alors que la guerre ait éclaté (8 août 1914). Promu rapidement lieutenant, il est cité trois fois à l'ordre de l'armée avant d'être blessé en avril 1918, par un éclat d'obus. Capitaine lorsque l'armistice est sonnée, il revient à Saint Maixent puis sert en Afrique du Nord et, chef de bataillon en 1934, passe à la Légion étrangère en 1938. En 1940, il fait partie du corps expéditionnaire envoyé en Norvège et, après le combat de Narvik, est rapatrié en Grande Bretagne ave la 13ème demi brigade qu'il commande. Il rallie alors la France Libre, sans aucune hésitation et se voit promu lieutenant colonel. Il effectue ensuite la campagne d'Erythrée, durant laquelle il est à nouveau blessé par un éclat de mortier à l'Engiahat puis, rétabli, se distingue particulièrement à Keren, Asmara et Massaoua où il capture plusieurs centaines d'Italiens.

Aux côtés du génaral de gaulle

Un mois plus tard, en prenant les forts Moncullo, Victor Emmanuel et Umberto, il obtient la rédition de plusieurs milliers de soldats italiens mais aussi, et surtout, de 500 officiers et du commandant en chef de ces troupes. Colonel après la campagne de Syrie, il est placé à la tête du commandement du Liban (septembre 1941).

Général de brigade l'année suivante, il combat dans le Sud de la Syrie mais, pendant ce temps, le tribunal militaire d'Oran, demeuré vychissois, le condamne à la peine de mort et à la dégradation militaire, par contumace. Il n'en a cure, continuant son combat aux côtés du général de Gaulle qui lui confie, d'août 1942 à février 1945, le ccommandement des troupes basées au Liban et de la division côtière. Pendant la campagne d'Allemagne, à laquelle il prend une part active, il est mis à la tête de la 36ème division d'infanterie puis, avec le grade de général de division, jusqu'en juin 1946, participe à l'occupation de l'Allemagne.

A cette date, il demande à passer dans le cadre de réserve, interrompant sa brillante carrière militaire, et se retire dans le Tarn. C'est là qu'il moura, le 5 Avril 1970, dans le village de Rigautou, laissant derrière lui l'image d'un homme aux fortes convictions qu'il avait mises au service de son idéal, celui de la résistance à l'occupant et à la barbarie nazie.

La Dépêche du Midi

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5956
mod_vvisit_counterHier6808
mod_vvisit_counterCette semaine47558
mod_vvisit_counterSemaine dernière46309
mod_vvisit_counterCe mois54852
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098485445

Qui est en ligne ?

Nous avons 1169 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18298800
You are here PRESSE XXI° 2009 Lavelanet. Le héros oublié