AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hommage national aux poilus de la Grande guerre

Envoyer

publié le 17/03/2008

Les obsèques de Lazare Ponticelli, dernier poilu, décédé mercredi à l'âge de 110 ans, se déroulent ce lundi, en l'église Saint-Louis des Invalides, en présence du président Nicolas Sarkozy, qui va rendre un hommage national aux combattants de la Première Guerre mondiale, sous le dôme de l'Hôtel des Invalides - prélude en quelque sorte aux manifestations qui marqueront le 90e anniversaire de la fin de la « Grande guerre ».

C'est la Légion étrangère, dans laquelle ce fils d'Italie s'était engagé, devenant Français par le sang versé, qui rendra les honneurs militaires à Lazare Ponticelli. Mais les obsèques de celui qui aura été le dernier des combattants français vivants de la Première Guerre mondiale resteront « privées », comme il en avait exprimé le voeu - notamment l'inhumation dans son cimetière familial. Pas question donc de devenir une « relique nationale », comme l'est par exemple le « soldat inconnu », sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile.

Photographies de poilus lors de la bataille de Verdun (Octobre 1916)Photographies par les soldats Gilbert et Louault.© BnF, département des Estampes et de la photographie.

Photographies de poilus lors de la bataille de Verdun (Octobre 1916)
Photographies par les soldats Gilbert et Louault.© BnF, département des Estampes et de la photographie.

Estimant être « passé au travers d'une guerre injuste et horrible », Lazare Ponticelli avait finalement accepté ces derniers mois la perspective d'un hommage national, pourvu qu'il soit rendu par le président de la République aux 1 400 000 morts français de la « Grande guerre » – « grande » par son ampleur, par la violence des combats, par les souffrances endurées et l'héroïsme de combattants venus souvent d'au-delà des mers, ou par son immense cohorte de mutilés et autres « gueules cassées ».

Partisan d'un « réveil de la mémoire », le président Sarkozy a chargé deux commissions de proposer des mesures pour « dépoussiérer » les commémorations patriotiques. Il souhaite « européaniser » le 90e anniversaire de l'armistice, qui sera célébré avec faste  le 11 novembre prochain.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7940
mod_vvisit_counterHier5011
mod_vvisit_counterCette semaine19202
mod_vvisit_counterSemaine dernière58160
mod_vvisit_counterCe mois61028
mod_vvisit_counterMois dernier222465
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099401228

Qui est en ligne ?

Nous avons 3467 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13590
Affiche le nombre de clics des articles : 19966231
You are here PRESSE XXI° 2008 Hommage national aux poilus de la Grande guerre