AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L'hommage à Ponticelli honore tous les poilus

Envoyer

Publié le 17/03/2008

 

Nicolas Sarkozy entend donner une importance particulière aux obsèques du dernier combattant de la Grande Guerre.

Les funérailles, lundi, de Lazare Ponticelli, le dernier combattant de la guerre de 14-18 décédé mercredi à l'âge de 110 ans, permettront également de rendre un hommage solennel aux quelque 8,5 millions de poilus. Un événement auquel le président de la République attache une importance toute particulière. Après avoir refusé à plusieurs reprises toute cérémonie officielle, Lazare Ponticelli avait finalement accepté le principe «d'obsèques nationales sans tapage ni grand défilé au nom de tous ceux qui sont morts, hommes et femmes».

Trois cérémonies se succéderont tout au long de la journée. Les obsèques religieuses et les honneurs militaires se dérouleront ce matin à partir de 11h30 en l'église Saint-Louis des Invalides, puis dans la cour d'honneur de l'hôtel des Invalides. À cette occasion, l'académicien Max Gallo prononcera l'éloge funèbre après la lecture d'une lettre par un lycéen. L'ensemble des administrations publiques devront respecter une minute de silence. Les drapeaux seront mis en berne sur les bâtiments et édifices publics.

Le cercueil sera porté par des pionniers de la Légion étrangère. Italien d'origine, Lazare Ponticelli, qui s'était engagé à l'âge de 16 ans, avait servi d'août 1914 à mai 1915 dans une unité de la Légion composée en majorité de garibaldiens. Il avait ensuite rejoint un régiment de chasseurs alpins italiens. À l'issue de cette cérémonie qui sera retransmise sur France 2 et à laquelle devrait assister Arturo Parisi, ministre italien de la Défense nationale, le cercueil quittera les Invalides pour la commune d'Ivry-sur-Seine où le dernier poilu sera inhumé dans l'intimité, dans le caveau familial.

À 15h30, une deuxième cérémonie se déroulera dans la cour du dôme de l'hôtel national des Invalides. Nicolas Sarkozy déposera une gerbe devant une toute nouvelle plaque réalisée en l'honneur de l'ensemble des combattants de la Grande Guerre. Il y est écrit : «Alors que disparaît le dernier combattant français de la Première Guerre mondiale, la nation témoigne sa reconnaissance envers ceux qui ont servi sous ces drapeaux en 1914-1918. La France conserve précieusement le souvenir de ceux qui restent dans l'histoire comme les poilus de la Grande Guerre.» Le chef de l'État prononcera ensuite une allocution à l'extérieur du bâtiment en présence de l'ensemble du gouvernement avant de quitter les Invalides.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui6923
mod_vvisit_counterHier7754
mod_vvisit_counterCette semaine32953
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois88004
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098518597

Qui est en ligne ?

Nous avons 1958 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13489
Affiche le nombre de clics des articles : 18363714
You are here PRESSE XXI° 2008 L'hommage à Ponticelli honore tous les poilus