AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La Mort du Colonel VILLEBOIS-MARiEUIL

Envoyer

Le Progrès de Bel-Abbès du 07/04/1900

 

La Mort du Colonel VILLEBOIS-MARiEUIL

 

Les journaux parvenus ce matin, publient la dépêche suivante :


LONDRES (6 avril). — Lord Robôrts télégraphie à la date du 4 avril : « Le général Méthuen me télégraphie de Boshof aujourd'hui, qu'il a entouré le colonel de Villebois-Mareuil et un détachement de Boers.

Aucun d'eux n'a échappé. Le colonel de Villebois-Mareuil et 7 boers ont été tués ; il y a eu 8 blessés et 54 prisonniers. »

La population de Bel-Abbès a été douloureusement impressionnée à la lecture de ce télégramme officiel parvenu dans la nuit à Oran, et annonçant la mort héroïque, au Transwaal, du Colonel COMTE DE VILLEBOIS-MAREUIL.

Tous ceux qui, ainsi que nous, ont pu connaître la grandeur d'âme, la foi patriotique, la bravoure et l'indomptable énergie de l'ancien Colonel du 1er Étranger, sauront apprécier à sa juste valeur le laconisme de la dépêche communiquée par le War-Offtce.

La seule conclusion qui s'en dégage et qui apparaît éclatante, est : que le colonel de Villebois-Mareuil meurt au champ d'honneur comme il avait constamment vécu, en brave.

Après quatre heures d'une lutte inégale, et alors que sept officiers ennemis succombent sur le champ de bataille ;. malgré la supériorité numérique des- forces opposées, il préfère une mort glorieuse à une reddition, et, dans un de ces mouvements de noble fierté qui l'ont illustré, il fait, aux yeux du monde entier, le sacrifice de sa vie.
.
Le colonel de Villebois-Mareuil était âgé de cinquante-deux ans.

Sorti de l’École de Saint-Cyr en 1868, il avait servi comme lieutenant d'Infanterie de Marine, en Cochinchine; comme capitaine de Chasseurs à pied, à l'armée de la Loire, où il fut grièvement blessé lors de la reprise de Blois, et décoré à vingts-trois ans sur le champ de bataille ; comme Chef de bataillon, sortant de l'École de guerre, à l’État-major Général de l'armée.

Lieutenant-colonel, il fut chef d’État-major du Corps d'armée d'Algérie.

Colonel il commanda le 130e à Mayenne, le 67e à Soissons et le 1er Étranger à Sidi-Bel-Abbès.

Nous sommes persuadés, d'être ici j'interprète de la population entière de notre ville, en adressant à Mademoiselle de Villebois-Mareuil et à sa famille, l'expression de notre douloureuse sympathie, en leur exprimant les regrets unanimes et sincères que. nous éprouvons dans l'irréparable malheur qui vient de les atteindre.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1223
mod_vvisit_counterHier7221
mod_vvisit_counterCette semaine22863
mod_vvisit_counterSemaine dernière50736
mod_vvisit_counterCe mois157091
mod_vvisit_counterMois dernier270885
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098858569

Qui est en ligne ?

Nous avons 1440 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13502
Affiche le nombre de clics des articles : 18915419
You are here PRESSE XX° 1933 - 1900 1900 La Mort du Colonel VILLEBOIS-MARiEUIL