AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Serge Andolenko

Envoyer

Né à Volotchysk en 1907 dans l'Empire russe, en Ukraine, fils unique, il est issu d'une famille aristocratique de vieille tradition militaire (noblesse cosaque par son père et lignée de la famille Chéïne par sa mère Marie). Son père, Paul, capitaine des dragons dans l'armée impériale, après avoir combattu l'armée allemande en 1914, combat les Bolchéviques à Kiev pendant la guerre civile (il décèdera dans un camp en 1931, déporté pour "origines nobles"). A la Révolution, le jeune Serge (il a 12 ans) et sa mère sont contraints de s'exiler en France.

Admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1924 ("promotion du Rif"), il y sert avec le prince Dimitri Amilakvari. Il est affecté à la Légion étrangère à la fin de sa scolarité. En 1926, à 19 ans, il est nommé sous-lieutenant à titre étranger au 1er Régiment Etranger à Sidi-bel-Abbès (Algérie). Il fait les campagnes du Maroc et du Levant. Il servira tour à tour aux 1er, 3e, 4e,5e et 6e Régiment étranger, ainsi qu'à l'Inspection de la Légion étrangère (1959-1960).

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il sert au 2e Bureau (bureau renseignement) de la 3e Division d'infanterie d'Afrique sous les ordres du général de Montsabert. C'est à cette occasion qu'il obtiendra, à la libération de la ville de Marseille, la reddition du général Allemand Schaeffer, commandant la place.

Il commande le 5e Régiment Etranger lors de la guerre d'Algérie.

Historien passionné on lui doit de nombreux ouvrages sur l’armée française et sur l'armée impériale de Russie. On retiendra La filiation des bataillons de Légion étrangère en 1935, Les drapeaux de la grande guerre, 1945 - Aperçus sur la guerre de 1914-1918 sur le front russe, 1945 - Historique du 5e régiment d’infanterie, 1947 - Histoire de l’armée russe, 1952 - Recueil d’historiques de l’armé blindée et de la cavalerie, 1968 - Aigles de Napoléon contre Drapeau du Tsar, 1969.

Titulaire de neuf citations dont cinq à l’ordre de l’armée, il est commandeur de la Légion d’honneur, du Nicham Iftikar et du Ouissam Alaouite. Par ailleurs, il est décoré de la Bronze star Médal des États-Unis et de nombreuses médailles commémoratives. Il est décédé le 27 août 1973, à Miglos dans l’Ariège.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7899
mod_vvisit_counterHier12196
mod_vvisit_counterCette semaine42440
mod_vvisit_counterSemaine dernière89685
mod_vvisit_counterCe mois260991
mod_vvisit_counterMois dernier313217
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0910860288

Qui est en ligne ?

Nous avons 1978 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13709
Affiche le nombre de clics des articles : 22569718
You are here LEGION ETRANGERE FSALE AALE Grands Anciens Serge Andolenko