AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Mot du rédac'chef KB N° 751

Envoyer

 

À la Légion étrangère, le chant est une tradition séculière qui perdure depuis ses origines Il a toujours joué un rôle fédérateur, à la fois social et culturel, dans l'entretien de la cohésion et dans l'apprentissage du Français au profit des légionnaires. Quelque soit le niveau de grade, le chant se transmet par les anciens aux plus jeunes.

À chaque époque correspond des chants spécifiques, puis les régiments et les unités ont adopté leurs propres morceaux. On trouve généralement deux grands types de chants à la Légion : les chants "de tradition" exprimant l'attachement à l'Institution et faisant référence à différentes campagnes, chargés de contribuer à la cohésion ; et les chants de "marche" ou de "bivouac" des unités, destinés à la distraction.

Le chant tient donc une place considérable dans la vie du légionnaire. Il est symbole de cohésion, car il réunit les légionnaires, actifs et anciens, en un même esprit de solidarité. Chacun reconnaît son chant section ou son chant régimentaire ou se remémore le chant de popote qui rassemblait tout le monde lors d'une mission ou d'une veillée.

À travers leurs paroles, les chants contribuent au mythe de la Légion pour sa part de prestige et de gloire. Certains sont même devenus célèbres auprès du grand public et du monde militaire, à l'exemple de "Tiens, voilà du boudin".

Du combat de Camerone aux conflits les plus récents, en passant par les deux conflits mondiaux, et les guerres d'Indochine et d'Algérie, toutes les générations de légionnaires ont chanté leur honneur et leur fi délité à l'Institution, le sacrifice de leurs anciens, leur attachement à leur régiment ou leur compagnie ou plus légèrement à "une femme qu'on adorait" ou au vin de Puyloubier...

C'est ainsi que s'est créé à travers le temps un carnet de chants Légion riche et diversifié, toujours actualisé aujourd'hui, et vivant au sein des régiments...

Ce patrimoine précieux et envié doit être entretenu avec fierté, et il nous appartient à tous de le transmettre.

Après la revue des activités de Noël dans les unités, Képi blanc consacre ce mois-ci un dossier spécial au chant à la Légion étrangère.

Bonne lecture à tous.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2866
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine2866
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois126371
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098327104

Qui est en ligne ?

Nous avons 1414 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18044277
You are here LEGION ETRANGERE COMLE Mot du rédac'chef KB Mot du rédac'chef KB N° 751