AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Mot du rédac'chef KB N° 743

Envoyer

Des hommes d'exception...

"La Légion étrangère, une exception française" est le thème principal retenu cette année pour les commémorations du combat de Camerone, le 30 avril à la Maison Mère et célébrées au même moment au sein de toutes les unités de Légion stationnées en métropole, dans les DOM-TOM et sur les théâtres d'opérations extérieures.

À la fois, une exception humaine, de par la diversité de son recrutement mondial, la Légion étrangère engage des étrangers volontaires venus servir la France ; une exception militaire également, par le fait que cet "amalgame" de nationalités brassées dans les unités sous commandement français, est organisé par le "service à titre étranger", un statut bien spécifique ; enfin une exception politique, la Légion étrangère, étant une école d'intégration pour les légionnaires, elle donne la possibilité à ces hommes qui ont fait le choix de servir la France, pour défendre ses idéaux et ses valeurs, parfois au péril de leur vie, de devenir Français, par la loi dite "du sang versé".

Pour illustrer ce thème évocateur, "le 70e anniversaire des combats de Bir Hakeim" sera également célébré à cette occasion.

Bir Hakeim est un point d'eau désaffecté au milieu du désert libyen. Pendant seize jours, du 26 mai au 11 juin 1942, la 1re Brigade française libre du général Koenig résiste aux attaques de l'Afrika Korps du général Rommel. Elle intègre la 13e DBLE, créée en 1940, commandée par le lieutenant-colonel Amilakvari, qui a rejoint les FFL, après sa victoire à Narvik. Un combat héroïque s'engage. Les militaires français tiendront bon et fixeront l'ennemi. Le répit, ainsi gagné par la 1re BFL, permet aux Britanniques en mauvaise posture, de se replier et de triompher ensuite à la bataille d'El Alamein.

Le général Saint-Hillier dira en octobre 1991 dans un entretien : "Il fallut qu'un grain de sable enrayât l'avance italo-allemande, qui n'atteignit El-Alamein qu'après l'arrivée des divisions britanniques fraîches : le grain de sable s'appelait Bir Hakeim".

Ainsi, sont mis à l'honneur, le passé glorieux de la 13e DBLE et les Compagnons de la Libération incarnés par Hubert Germain qui portera la main du capitaine Danjou. Il sera accompagné par le major (er) Franco Petrali et l'adjudant-chef Franck Chemin, deux sous-officiers aux parcours remarquables.

La Légion étrangère est unique grâce à des hommes d'exception dans ses rangs.

Bon Camerone à tous!


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7997
mod_vvisit_counterHier8194
mod_vvisit_counterCette semaine24147
mod_vvisit_counterSemaine dernière53108
mod_vvisit_counterCe mois125514
mod_vvisit_counterMois dernier227297
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/097417516

Qui est en ligne ?

Nous avons 1452 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13362
Affiche le nombre de clics des articles : 16671738
You are here LEGION ETRANGERE COMLE Mot du rédac'chef KB Mot du rédac'chef KB N° 743