AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Mot du rédac'chef KB N° 738

Envoyer

Destins croisés

"La mission est sacrée, tu l'exécutes jusqu'au bout et, s'il le faut, en opérations, au péril de ta vie". Cet extrait du code d'honneur du légionnaire symbolise plus que jamais, l'esprit de sacrifice, de don de soi, de respect de la parole donnée dont a fait preuve le caporal Goran Franjkovic. Âgé de 25 ans, ce héros est mort au combat en Afghanistan le 14 novembre. Il s'était engagé à la Légion étrangère en mars 2010. À l'issue de son instruction au 4e Étranger, il avait rejoint le 2e REG à la 1re compagnie. Il était parti en novembre pour l'Afghanistan. Ce 14 novembre, dans la matinée, l'élément français du 2e REG du détachement interarmes est engagé dans une opération de sécurisation d'axe en vue du passage d'un convoi logistique franco-afghan. Pris à partie par des tirs d'insurgés au cours d'un accrochage, il est mortellement touché par un tir d'arme légère, tandis qu'un autre légionnaire est légèrement blessé. Il a été tué alors qu'il accomplissait sa mission au service de la France. Il a donné sa jeunesse, sa vie, pour les valeurs qu'il défendait en acceptant le sacrifice ultime. La communauté légionnaire est en deuil et c'est avec une profonde émotion que nous nous joignons à la douleur de sa famille, de ses proches, et à nos frères d'armes du 2e Régiment étranger de génie. Quelques jours auparavant, deux figures de la Légion étrangère nous quittaient simultanément, touchant également le cœur de notre institution.

Résistant, légionnaire, parachutiste, officier de Légion, puis mercenaire, le chef de bataillon Roger Faulques, s'est éteint le 6 novembre, à l'âge de 86 ans. Grand officier de la Légion d'Honneur, titulaire de 12 citations et notamment titulaire de la Croix de guerre des TOE et de la Croix de la Valeur militaire, blessé 5 fois, cet officier de Légion a eu un parcours exceptionnel. Il s'est distingué très vite en prenant les armes en 1944 au sein des Forces françaises de l'Intérieur (FFI) et obtient une première citation pour sa conduite devant l'ennemi. En 1948, il prend part aux combats de Phu Tong Hoa, en Indochine. Jeune officier, il y obtient la Légion d'honneur, à seulement 23 ans. Gravement blessé sur la RC-4, après avoir rejoint le 1er BEP, il est fait prisonnier par le Vietminh, qui le rend presque mourant aux autorités françaises. En 1953, officier renseignement au 1er BEP lors des opérations en Algérie, il porte de rudes coups au FLN pendant la bataille d'Alger. Puis en décembre 1960, alors que l'armée française est sur le point d'être secouée par le putsch des généraux d'Alger, il est mis en disponibilité par le ministre des Armées, Pierre Messmer pour apporter un discret soutien à la rébellion katangaise, animée par Moïse Tshombé. Pour aider la rébellion, des mercenaires français sont recrutés, les "affreux", comme on les surnomme commandés par Faulques, vont opposer une vive résistance, en décembre 1961, contre les forces des Nations-Unies envoyées au Congo belge. Deux ans plus tard, des mercenaires français sont envoyés au Yémen, grâce à des fonds du MI-6, le service secret britannique. Le commandant Faulques s'occupera, à Paris, de la base arrière de l'opération, confiée à un certain Bob Denard. On retrouvera les deux hommes au moment de l'affaire du Biafra. Une de ses dernières apparitions a eu lieu en 2010, lors de la commémoration de Camerone à Aubagne. Il avait porté la main du capitaine Danjou. Fragile, "recousu de partout", il avait eu, ce 30 avril, un léger malaise mais s'était repris et avait terminé digne. Peu après, racontant l'incident, il avait confié que mourir sur la "Voie sacrée", en portant la main de Danjou, ça ne lui aurait pas déplu.

Un autre frère d'armes, le Major (er) Otto Willems disparaît au même moment que Roger Faulques, le 6 novembre, à 81 ans. Titulaire de 6 citations, blessé à 3 reprises, il était commandeur de la Légion d'honneur et offi cier dans l'Ordre national du mérite. Encore un légionnaire remarquable. Il avait rejoint la Légion étrangère, en 1948. Affecté au 2e BEP qui fait campagne au Cambodge, il participe à toutes les opérations de son unité, à Tao Mon, sur la RC-6, à Cou Tram Khu et à Kon Tum, où il est blessé et gagne trois citations. Fin 1952, il rentre en Algérie, portant à titre individuel la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre des TOE. De retour en Indochine en octobre 1953, dans les rangs du 1er BEP, il saute sur Diên Biên Phù à la tête de son groupe et obtient sa quatrième citation dans les combats de Ban Hoi Phuc. Dans le camp retranché, blessé par balle sur Éliane 2, le 18 avril 1954 , il refuse l'évacuation. Sur Éliane 6, le 4 mai, il est fauché par un obus. Blessé à la tête et au bras gauche, il est fait prisonnier mais en raison de son état, il est remis à la Croix Rouge. Rapatrié sur l'Algérie, il sert ensuite au 3e BEP, puis au 1er Étranger. À l'été 1959, Il rejoint la 2e compagnie du 2e REP, puis participe au transfert de la Légion vers la Corse en 1962. Il termine sa carrière à la 13e DBLE, puis en métropole au titre du recrutement à Strasbourg. En août 1971, naturalisé français, il quitte la Légion étrangère. pour entamer une autre carrière au sein de la direction des transports militaires par voie ferrée où il sera l'un des premiers à accéder au grade de major. Il s'est ensuite impliqué au sein de la FSALE, puis a porté la main du Capitaine Danjou à Camerone à la Maison Mère en 2006.

Képi blanc rend hommage ce mois-ci à ces trois hommes aux destins croisés qui ont servi la Légion étrangère avec honneur et fidélité. "Légio Patria Nostra".


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7329
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine7329
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois130834
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098331567

Qui est en ligne ?

Nous avons 1743 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18050144
You are here LEGION ETRANGERE COMLE Mot du rédac'chef KB Mot du rédac'chef KB N° 738