AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2016




La remontée en puissance des armées françaises se confirme en 2017 et au-delà

Envoyer

Défense globale

11/08/2016

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/media/01/00/3526784463.jpg

La Décision ministérielle (DM) de la Défense de fin juillet confirme l'arrêt des déflations dans les armées jusqu'en 2019. Pour la deuxième année consécutive, les effectifs seront donc en augmentation en 2017 (+ 400 après le sursaut de 2016 avec 2 300 embauches). Comme sur cette photo du 29 juin de la cérémonie d'installation de la 13 DBLE au camp du Larzac (photo armée de terre). L'effort se porte sur les unités opérationnelles, la cybersécurité, le renseignement et la fonction protection en raison du niveau actuel de menaces. Pour le détail des diverses restructurations et créations en 2017 et d'ici 2019, c'est à lire par ici... Il y en a pour tous les goûts et les services.

Armée de terre

- 13e DBLE (demi-brigade de la légion étrangère) à La Cavalerie (Aveyron) : création de trois compagnies d'infanterie et d'une compagnie d'appui, renforcement de la compagnie de commandement et de logistique. Pour passer de 450 à 1 500 légionnaires en 2018.

- 5e RD (régiment de dragons) à Mailly-le-Camp (Aube) : renfort de 225 personnels avec la création de deux escadrons de chars Leclerc, d'un escadron de reconnaissance et d'intervention et d'une compagnie de combat VBCI. Le  5e RD devient un régiment de la force Scorpion tout en restant responsable du centre d'entraînement au combat (CENTAC).

- Réorganisation du maintien condition opérationnelle en deux niveaux, industriel et opérationnel.

- CRR-FR : renforcement des moyens d’appui au commandement.

- Densification des capacités cyber et renseignement.

- Etats-majors de la 1re division à Besançon et de la 3e division à Marseille : création de structures d’assistance militaire opérationnelle.

- 503e régiment du train à Nîmes, 511e régiment du train à Auxonne, 516e régiment du train à Ecrouves : dissolution de pelotons de régulation renseignement et des pelotons de régulation gestion.

- État-major spécialisé pour l’outre-mer et l’étranger (EMSOME) : début du déménagement de Rueil-Malmaison
vers Paris en 2017 et 2018.

- Service militaire volontaire : ouverture d’un quatrième centre du Service militaire volontaire (SMV) à Châlons-en-Champagne en janvier 2017.

Marine nationale

- Nouveaux équipages : un second pour les bâtiments multimissions Champlain (La Réunion) et Francis Garnier (Martinique) ; un second pour le navire logistique polaire Astrolabe (La Réunion) ; le premier équipage du deuxième bâtiment de soutien et d’assistance hauturier (Brest).

- Dissolutions d'équipage avant réaffectation : frégate Montcalm (Toulon), bâtiment amphibie de transport léger Dumont d’Urville (Fort-de-France), patrouilleurs La Capricieuse et La Gracieuse (Guyane), équipage rouge du sous-marin nucléaire d’attaque Rubis.

- Renforcement des unités de protection à Brest, Toulon et Cherbourg.

- Renforcement des unités agissant pour la défense maritime du territoire ou contribuant au renseignement à Brest, Lorient, Toulon et Cherbourg.

- Création d’un peloton de surveillance maritime et portuaire (gendarmes maritimes) à Dunkerque-Calais.

- Renforcement des centres opérationnels à Brest, Toulon, Cherbourg et Paris.

- Renforcement d’unités contribuant à la résilience des forces à Brest, Lorient, Toulon et Cherbourg.

- Renforcement des effectifs dédiés à la cybersécurité à Brest, Toulon, Cherbourg et Paris.

- Renforcement de l’accompagnement assuré au profit des contrats d’exportation à Toulon et Paris.

- Renforcement de l’équipe dédiée à la mise en place du logiciel « Source Solde » à Tours.

- Réductions de postes au sein des fonctions formation, maintien en condition opérationnelle et chaîne logistique.

Armée de l'air

- création d'un commando spécialisé issu du transfert du commando parachutiste de l’air n° 30 de la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac vers la base aérienne 123 d’Orléans ; transfert d'autres personnels du CPA30 vers le commando force protection de la BA115 d'Orange et vers la BA120 de Cazaux.

- Transfert de l’escadron de chasse 2/4 La Fayette de la BA125 d’Istres vers la BA113 de Saint-
Dizier, en vue de sa transition sur Rafale.

- Préparation de l’arrivée de l’A330 MRTT sur la BA125 d’Istres.

- Montée en puissance de la flotte C130J sur la BA123 d’Orléans.

- Montée en puissance de la capacité Reaper sur la BA709 de Cognac.

- Transfert de la flotte Puma de la BA120 vers la BA126 de Venteseri-Solenzara.

- Montée en puissance du centre de simulation Rafale de Mont-de-Marsan.

- Renforcement des capacités des domaines protection, renseignement et cyberdéfense du commandement et de la conduite des opérations aériennes, de l’accompagnement des forces (systèmes d’information
et de communication, infrastructures de déploiement) et des forces spéciales.

- Déflation d’effectifs liée à la décroissance de la flotte C160 et à l’optimisation des états-majors (commandement
des forces aériennes, SIMMAD, direction des ressources humaines, centre d’expertise aérienne militaire).

Service de santé des armées

- Rationalisation des Hôpitaux d’instruction des armées (HIA) hors plate-forme.

- Concentration des écoles de formation sur le site de Bron.

- Création de centres médicaux des armées de nouvelle génération (CMA NG) par fusion de centres existants.

Direction du renseignement militaire (DRM)

- 323 postes supplémentaires entre 2017 et 2019, dont 135 en 2017. Dans les domaines de la géomatique, le cyber, le contre-terrorisme, la recherche humaine et le renseignement d’origine image. Renforcement des systèmes d'information et de communication.

- Montée en puissance à Paris et Creil du CI3RH (Centre interarmées de recherche et de recueil du renseignement
humain), du CRAC (Centre de recherche et d’analyse cyberdéfense) et du CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).

- Renforcement du Centre de formation et d'emploi relatif aux émissions électromagnétiques (CFEEE) à Creil.

- Arrivée à Creil à l'horizon 2019 du Centre de formation interarmées du renseignement (CFIAR).

Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de
la défense (DIRISI)

- Rééquilibrage des Centres nationaux de mise en oeuvre des systèmes d’information (CNMO-SI) à la suite de la fermeture de celui de Brétigny-sur-Orge. A Châteaudun, le CNMO-SI est maintenu, contrairement au Centre de développement des applications de la défense (CDAD), dont les effectifs seront transférés dans les quatre autres centres de développement.

- Transfert du CIRISI de Châlons-Chanzy vers Mourmelon.

- Densification du soutien de proximité.

- Réorganisation de la chaîne cybersécurité.

Service des essences des armées (SEA)

- Dissolution du dépôt essences air (DEA) de Creil.

- Restructuration du Centre de ravitaillement des essences (CRE) de Sarrebourg.

- Transformation en annexes du DEA de Salon-de-Provence et du Dépôt essences de l’aéronautique navale (DEAN) de Hyères qui sont rattachés respectivement au DEA d’Istres et au dépôt marine (DEMa) de Toulon.

- Densification de la Direction de l’exploitation et de la logistique pétrolières interarmées de Nancy et de la base pétrolière interarmées de Chalon-sur-Saône.

- Sur la période 2018-2019, fermeture du DEALAT de Dax (mais externalisation annulée), annulation de la fermeture du CRE de Bouy, report des fermetures du DEA de Tours et du CRE de Tours-Monnaie, prévue en 2019 (en raison du maintien de la BA de Tours).

Service interarmées des munitions (SIMu)

- Fermeture sur 2017 et 2018 du dépôt de munitions de Salbris. En 2019, de celui de Neubourg. Report de la fermeture du dépôt de Fontvieille (en attente de la rénovation de celui de Miramas).

- Passage de sept à quatre Établissements principaux des munitions (EPMu).

Forces de souveraineté

- Déflations dans les groupements de soutien des bases de défense du SCA et les détachements de la DIRISI.

Forces de présence

- Trois bases opérationnelles avancées (Djibouti, Côte d’Ivoire et Émirats Arabes Unis) et deux pôles opérationnels de coopération (Gabon et Sénégal).

- Renforcement en Côte d'Ivoire et dans une moindre mesure à Djibouti des capacités de commandement et d’anticipation, de l’aéromobilité et du maintien en condition opérationnelle.

- Montée en puissance aux Emirats arabes unis du 5e régiment de cuirassiers, créé en juin 2016.

Direction générale de l'armement (DGA)

- Allègement de déflations en matière de sécurité et de cyberdéfense.

- Création d’un métier unique de soutien.

Secrétariat général pour l'administration (SGA)

- Atténuations des déflations en faveur du renforcement des opérations de protection des sites et du soutien opérationnel.

Direction des ressources humaines du ministère de la Défense (DRH-MD)

- Regroupements d'antennes de l’Agence de reconversion de la défense (ARD) sans suppressions de postes.

- Réorganisation territoriale du Service de l’accompagnement professionnel et des pensions (SA2P). Transfert des compétences des Échelons sociaux d’encadrement (ESE) et des Échelons sociaux d’encadrement et de délivrance des prestations sociales (ESEP) vers des Centres territoriaux d’action sociale (CTAS) qui se substitueront
aux Pôles ministériels d’action sociale (PMAS).

Service d’infrastructure de la défense (SID)

- Montée en puissance des « ESID référents » (Établissements du SID).

- Adaptation au nouveau modèle de l’armée de terre, au passage de la Force opérationnelle terrestre à 77 000 femmes et hommes, au Service militaire volontaire et à la protection des sites.

Direction de la protection et de la sécurité et de la défense (DPSD)

- Renforts en effectifs répartis sur 4 ans.


Un Militaire de la Légion Étrangère tombe sur un Piano dans une Gare Française

Envoyer

Prix littéraire de l'armée de Terre - Erwan Bergot

Envoyer

le mardi 28 juin 2016

Le 28 juin dernier a eu lieu la 21e cérémonie de remise du Prix littéraire de l’armée de Terre – Erwan Bergot.

Le lieutenant-colonel Pierre-Henri Aubry fut mis à l’honneur pour son livre Le Général Lanrezac, éditions Argos, novembre 2015 et reçut un accessit. Aux yeux de l’auteur, « Le général Lanrezac est un exemple à suivre ». Récemment affecté à la 13e demi-brigade de Légion étrangère au camp du Larzac, l’officier offre une analyse fine de ce que fut cet homme et ce militaire et aura ainsi contribué à l’avancée des recherches dans le domaine de l’histoire militaire.


Passation de commandement à Calvi : Le colonel Jean de Monicault nouveau "patron" du 2e Rep

Envoyer

Corse Net Infos - Pure player corse

Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 22 Juillet 2016

A l'occasion d'une prise d'armes présidée vendredi matin matin par le général Eric Bellot des Minières, commandant la 11e Brigade parachutiste, le colonel Jean de Monicault a pris le commandement du 2e Régiment Etranger de Parachutistes. Il succède au Colonel Jean-Michel Meunier qui rejoint Paris


Passation de commandement à Calvi : Le colonel Jean de Monicault nouveau "patron" du 2e Rep

Vendredi matin à 10h30, au Camp Raffalli de Calvi, face au régiment rassemblé autour de la voie sacrée, s'est déroulée la prise d'armes pour la passation de commandant à la tête du 2e Régiment Etranger de Parachutistes entre le colonel Jean-Michel Meunier et le colonel Jean de Monicault.
La cérémonie était présidée par le général Eric Bellot des Minières, ancien chef de corps du 2e REP, aujourd'hui à la tête de la 11e Division parachutiste.
Le colonel Jean-Michel Meunier, calvais d'origine, ayant ses parents domiciliés  dans la citadelle, passait une dernière fois les troupes en revue, avant l'arrivée des autorités.
Ces dernières, au premier rang desquelles Ange Santini, maire de Calvi, conseiller territorial, Jean-Toussaint Guglielmacci, conseiller départemental et son binôme Elisabeth Santelli, Sébastien Cecchi, sous-préfet de Corte, le général de Division Jean Maurin, commandant la Légion Etrangère et le Général de brigade Eric Bello des Minières, saluaient le drapeau du régiment et sa garde, avant que le général Bellot des Minières et le Colonel Meunierpassent à leur tour les troupes en revue.
Le drapeau sans sa garde et les futurs décorés regagnaient leur emplacement, avant que les autorités militaires ne procèdent à la remise des décoration.

Le général Bellot des Minières, entouré du colonel Meunier et du colonel  de Monicault ainsi  que d'autres anciens chefs de corps du 2e REP comme le général Bouquin, le Général Dary, le général Wabinski et le général Paulet déposaient une gerbe de fleurs sur laquelle on pouvait lire: " Les anciens chefs de corps à leurs morts",  au pied du monument More Majorum.

Dans son ordre du jour, le général Bellot des Minières saluait le travail accompli durant ces deux années par le colonel Meunier à la tête du 2e REP de Calvi: " Au cours de ces deux années intenses vous avez su imprimer une marque qui restera durablement inscrite dans l'histoire des légionnaires, pourtant déjà si riche.

Régissant dans la continuité de ses anciens avec dévouement, fermeté, exigence et une rare conviction, il poursuit le long mais indispensable travail de formation et d'entraînement de son personnel.

Il fait face avec sérénité a la multitude des missions qui lui sont confiées et adapte son régiment aux évolutions de l'armée de terre et du contexte tant national qu'international"

Le général devait ensuite détailler les différentes opérations menées par ses troupes, saluant au passage ses grandes qualité de soldat: audacieux, opiniâtre, méthodique, courageux, fin tacticien, ses liens forts avec ses anciens....

Il poursuivait en soulignant son implication auprès des Balanins auxquels il reste très attaché.

Enfin, le général Bellot des Minières souhaitait au colonel de Monicault de vivre aussi intensément  que son prédécesseur ces moments privilégiés à la tête des légionnaires parachutistes qu'il  connait déjà si bien, sans oublier de souhaiter un prompt rétablissement aux militaires blessés et de féliciter les décorés du jour.

A l'issue, au pied de la voie sacrée, il  prononçait la traditionnel phrase  :" Vous reconnaitrez désormais en votre chef..."

Un défilé des troupes devait suivre avant un vin d'honneur servi au Parc Baumont.
----
* Les récipiendaires
Sergent-chef Mihai, sergent-chef  Gance, caporal chef Juhasz : Médaille militaire

Capitaine Renaud : Croix de la valeur militaire Régiment ; s’est distingué lors de l’opération Barkhane, en 2015, au Tchad et au Niger en mettant en déroute 3 véhicules de l’ennemi.

Caporal  Charylo : Croix de la valeur militaire Régiment ; s’est distingué lors de l’opération Barkhane, en 2015, au Tchad et au Niger en utilisant avec sang-froid son armement face à un convoi de terroristes.

Caporal Beyens : Médaille d’or de la défense nationale ; s’est distingué plusieurs lors de l’opération Barkhane, en 2015, au Tchad et au Niger en s’infiltrant notamment vers une position d’interdiction dans des conditions éprouvantes.


Jetons des colonies – Marrakech (Maroc) – Foyer du légionnaire

Envoyer

WikiCollection

A/ FOYER DU LEGIONNAIRE// * MARRAKECH *. Au centre : grenade avec le chiffre 4 et triangle (T et Cie sous une rosette).
R/ Au centre : 0,25 et triangle (T et Cie sous une rosette) dans un grènetis.
Matière: Maillechort
Poids (gr): 3,28 g.
Diamètre (mm): 22,5 mm

foyer1 foyer2

A/ FOYER DU LEGIONNAIRE// * MARRAKECH *. Au centre : grenade avec le chiffre 4 et triangle (T et Cie sous une rosette).
R/ Au centre : 0.50 et triangle (T et Cie sous une rosette) dans un grènetis.
Matière: Maillechort
Poids (gr): 2,90 g
Diamètre (mm): 23,0 mm

legion1 legion2

A/ FOYER DU LEGIONNAIRE// * MARRAKECH *. Au centre : grenade avec le chiffre 4 et triangle (T et Cie sous une rosette).
R/ Au centre : 1 et triangle (T et Cie sous une rosette) dans un grènetis.
Matière: Maillechort
Poids (gr): 3,17 g
Diamètre (mm): 23,0 mm

foyer3 foyer4


Les Légionnaires du Larzac au JT de 20h de France 2

Envoyer

13 juillet 2016

Dans les années 70, le plateau était devenu un symbole de la lutte pacifiste, contre l’extension d’un camp militaire. Aujourd’hui, 1 200 légionnaires vont s’y installer.

Mardi 12 juillet, l’installation des légionnaires de la 13e DBLE dans le camp militaire du Larzac a fait le sujet d’un reportage important au Journal Télévisé de 20h de France 2.


Eclatante cérémonie légionnaire au Sénat

Envoyer

Le mamouth

mercredi 13 juillet 2016


Chaque 14 juillet, l'Etat honore son armée, mais la veille, le Sénat dit son admiration pour la Légion.
Traditionnellement, c'est là que la Légion met à l'honneur une ou plusieurs unités (cette année la 13e DBLE, avec son drapeau multidécoré), décore ses officiers et ses légionnaires, délivre des bourses d'études aux enfants des légionnaires, grâce à la fidélité d'un mécène. Enfin, c'est là que le président du Sénat attribue des titres de nationalité française par le sang versé -deux légionnaires encore cette année-.
L'ancien soldat de la Libération et policier Raymond Sasia -bien connu des policiers qui ont été formés à sa méthode tir) a été fait première classe honoraire, comme un avocat parisien.
L'édition 2016 restera dans les mémoires, aussi parce que la Légion a reçu de la part de la banque Rotschild et d'un de ses anciens caporaux-chef (du 1er REP algérois) un drapeau apparemment historique, qui dormait dans un immeuble londonien depuis plu de 70 ans !
Ce drapeau à l'effigie de la France Libre, qui aurait orné le bureau du général de Gaulle, sera conservé par le musée de la Légion, avant, d'être, peut-être, visible, avec tout son histoire.

Grâce aux Rotschild et à un ancien caporal-chef du 1er REP, ce drapeau revient en France, où il sera bien conservé par la Légion. Photos JMT

Raymond Sasia, l'ancien "gorille" du général de Gaulle, également proche de la Légion qui l'a honoré cette année.

Grâce à la bourse du mécène, cette fille de légionnaire pourra préparer son concours à l'école de l'air.

Grandes écoles, université, plusieurs types de cursus étaient représentés ce midi au sénat, lors de l'attribution des bourses d'études.

La bourse viendra soutenir cette jeune fille en bac pro.


Pour la première fois, attentats oblige, des légionnaires en armes ont sécurisé la prise d'armes.

Légionnaire un jour, légionnaire toujours. Cet ancien caporal-chef britannique qui connaît les Rotschild a permis de faire ramener ce drapeau de la France Libre en France, et la Légion en sera dépositaire. Il n'a rien perdu en coup de main en matière de cérémonial de drapeau, comme il l'a rappelé, en direct, aux "jeunes".

Jean-Claude Mallet, conseiller spécial de Jean-Yves Le Drian, était présent ce martin. Il salue Hubert Germain, ancien lieutenant de la 13e DBLE, compagnon de la Libération et ancien ministre de Pierre Mesmer.

Mais la vraie vedette de cette journée au sénat, c'était lui, le drapeau de la 13e DBLE, multidécoré. Les volontaires sont venus de toute la Légion, pour, en 2016, se battre sous cette bannière, la première a refuser la défaite en 1940, et a redonner foi à la France Libre


PONT-SAINT-ESPRIT Une tranchée pédagogique forte en symboles

Envoyer

Objectif Gard

13 juillet 2016

La tranchée a été inaugurée mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La tranchée a été inaugurée mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est l’histoire d’un projet parti d’un appel à projet de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) que la ville de Pont-Saint-Esprit a eu l’idée de greffer à la Mission centenaire de la guerre de 14-18.

Un projet mené par la mairie, l’association de jeunes Barado et le 1er REG de la Légion étrangère de Laudun-l’Ardoise, venu en appui, concrétisé par une tranchée pédagogique plus vraie que nature.

« Un lieu symbolique de nos valeurs »

Réalisée dans le jardin de la mairie côté Rhône, elle reproduit tout ce qu’une tranchée d’il y a un siècle comportait, des sacs de sable aux planches, en passant par la cagna. Inaugurée mardi soir, cette tranchée a permis de « fédérer les forces pour créer un lieu symbolique de nos valeurs » a souligné la première adjointe Claire Lapeyronie, quand le maire Roger Castillon a insisté sur « le côté pédagogique du projet ».

C’est que ce sont les jeunes de Barado, emmenés par Youssef, en service civique, qui l’ont construite. « On ne venait pas ici pour travailler mais pour apprendre, ça a été très intéressant » a ainsi affirmé le jeune homme avant de préciser le nom que les jeunes de Barado ont donné à la tranchée, baptisée « la cagna des lève-tôt. »

La représentante du préfet Sabine Pierredon s’est quant à elle félicitée du fait que « les valeurs de la République (soient) concrétisées, ce qui permet aux nouvelles générations de prendre conscience et de mieux vivre ensemble. »

Une programmation autour de la tranchée

Le colonel Emmanuel Phelut, commandant le 1er REG, s’est pour sa part dit « ravi que ce soient des jeunes » qui aient mené ce projet car « le monde des anciens combattants doit aussi être ouvert aux jeunes. » Le militaire a ensuite rappelé que ses hommes étaient engagés sur de nombreux fronts et évoqué le deuxième anniversaire de la mot du major Nikolic, militaire du 1er REG tué en mission au Mali le 14 juillet 2014. « Nous défendons ces valeurs que vous faites vivre » a lancé le colonel Phelut aux jeunes ayant participé à la construction de la tranchée.

Il est à noter qu’à côté de la tranchée et dans le cadre de la programmation de la Mission centenaire, l’association Patrick Baty et compagnie jouera Les Folies Bourgeoises de Courteline les 16, 17, 18, 23, 24 et 25 juillet à 21h30 (entrée au chapeau) et que les choristes des Gaillards d’Avant donneront un concert « Les Sacrifiés » le 26 août à 21 heures, entrée libre. « Il y aura également de nombreux projets avec les scolaires » a ajouté Claire Lapeyronie. De quoi faire de cette tranchée un lieu vivant, contrairement à ses funestes aïeules.

Thierry ALLARD

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Le 14-Juillet met en valeur des hommes exemplaires

Envoyer

78actu

Publié le : 13/07/2016

 

Mercredi 13 juillet, la municipalité de Rambouillet a rendu hommage à ceux qui ont accompli une action solidaire lors des inondations, ainsi qu' à un ancien combattant remarquable.

François Espagnet fait commandeur

Lors des inondations, le 31 mai 2016, Pierre-Olivier Mayoral n’a pas hésité à prendre son canoë pour venir en aide à plus d’une cinquantaine de personnes. Durant deux jours, il n’a cessé de ramer pour secourir des hommes et des femmes. Marc Robert lui a remis la médaille de la ville au nom de toutes les chaînes de solidarité qui ont été créées à Rambouillet : des forces de l’ordre au groupe facebook Tu sais que tu viens de Rambouillet.

Les trois bonheurs de Gérard Larcher

Mercredi 13 juillet à 18h, François Espagnet, 91 ans a été fait commandeur au rang de la légion d’honneur des mains du président du Sénat, Gérard Larcher, “au nom du Président de la République”, a déclaré Gérard Larcher. Il a rendu hommage à ce Rambolitain qui est l’un des sous-officiers de la légion étrangère les plus médaillés de France.  Il fut de tous les combats, en 1944 dans les forces françaises de l’intérieur, en 1946 à la légion étrangère ou encore en Indochine en 1951. “Il fut le premier analyste programmeur de l’armée de terre à l’époque où les ordinateurs étaient de très grandes dimensions”, a rappelé aussi Gérard Larcher.

Le président du Sénat a dit ses “trois bonheurs de la journée du 13 juillet : j’ai accueilli la prise d’armes de la 13e demi-brigade de la légion étrangère au Palais du Luxembourg.  J’ai remis le fameux drapeau retrouvé à Londres au musée de la légion étrangère. Et mon troisième bonheur est d’être ce soir dans ma ville, Rambouillet !”


Le drapeau de la France libre retrouvé à Carlton Gardens remis à la Légion étrangère

Envoyer

L'histoire en rafale

Posté le 12 juillet 2016

Le mercredi 13 juillet 2016, la présidente du Groupe Edmond de Rothschild remettra au général Jean Maurin, commandant la Légion étrangère, dans les jardins du palais du Luxembourg, au Sénat en présence d’un détachement de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère et de la musique des pionniers la Légion étrangère, un drapeau de la France libre qui était conservé à son siège de Carlton Gardens, ancien QG du général de Gaulle. Ce rendez-vous symbolique à la veille de la Fête nationale n’aura pas été possible sans le concours de Simon Murray, un ancien caporal-chef de la Légion.

Cet ancien qui a servi dans les rangs du 2e régiment étranger de parachutistes en Algérie et était surnommé « Johnny » dans son unité quitte l’armée en 1965 et regagne la Grande-Bretagne pays où il est né en 1940. Il poursuit une carrière en Asie mais lorsqu’il rencontre en 2015 Richard Briance qui dirige alors Edmond de Rothschild à Londres, dans la conversation, son interlocuteur lui indique que dans leurs nouveaux locaux de Carltons Garden, un vieux drapeau français avec une croix de Lorraine a été découvert dans une cave. L’ancien légionnaire se dit qu’il y a sans doute un temps mémoriel à organiser autour de cette découverte qui est un drapeau français dont les plis sont chargés d’histoire. Briance met en contact Murray avec Ariane de Rothschild qui est passionnée par cette découverte et promet de l’aider pour que le drapeau rejoigne la 13e demi-brigade de la Légion étrangère qui a eu dans ses rangs pas moins de quatre-vingt-seize compagnons de la Libération. Le successeur de Briance semble un temps moins enthousiaste et veut une preuve que ce drapeau appartient bien à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Murray revient vers Ariane de Rotchschild qui donne l’ordre qu’on lui remette le drapeau. Murray vient en prendre livraison avec le lord Guthrie, ancien chef d’état-major et pair à vie du Royaume.

La cérémonie de remise officielle du drapeau se fera en présence du président du Sénat, Gérard Larcher et du chef d’état-major de l’armée de terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser. Pour sa part, le général Maurin insiste :  » Cet événement dépasse la Légion étrangère. Notre musée d’Aubagne, a le statut de Musée de France, c’est donc au pays tout entier que revient ce drapeau ». Bientôt, ce drapeau devrait orner la salle d’honneur de la 13 qui vient de s’établir au camp du Larzac.


Page 8 sur 22

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui9604
mod_vvisit_counterHier14779
mod_vvisit_counterCette semaine88616
mod_vvisit_counterSemaine dernière84553
mod_vvisit_counterCe mois88616
mod_vvisit_counterMois dernier374065
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0913136808

Qui est en ligne ?

Nous avons 3142 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13907
Affiche le nombre de clics des articles : 26905119
You are here BREVES 2016