AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le drapeau de la France libre retrouvé à Carlton Gardens remis à la Légion étrangère

Envoyer

L'histoire en rafale

Posté le 12 juillet 2016

Le mercredi 13 juillet 2016, la présidente du Groupe Edmond de Rothschild remettra au général Jean Maurin, commandant la Légion étrangère, dans les jardins du palais du Luxembourg, au Sénat en présence d’un détachement de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère et de la musique des pionniers la Légion étrangère, un drapeau de la France libre qui était conservé à son siège de Carlton Gardens, ancien QG du général de Gaulle. Ce rendez-vous symbolique à la veille de la Fête nationale n’aura pas été possible sans le concours de Simon Murray, un ancien caporal-chef de la Légion.

Cet ancien qui a servi dans les rangs du 2e régiment étranger de parachutistes en Algérie et était surnommé « Johnny » dans son unité quitte l’armée en 1965 et regagne la Grande-Bretagne pays où il est né en 1940. Il poursuit une carrière en Asie mais lorsqu’il rencontre en 2015 Richard Briance qui dirige alors Edmond de Rothschild à Londres, dans la conversation, son interlocuteur lui indique que dans leurs nouveaux locaux de Carltons Garden, un vieux drapeau français avec une croix de Lorraine a été découvert dans une cave. L’ancien légionnaire se dit qu’il y a sans doute un temps mémoriel à organiser autour de cette découverte qui est un drapeau français dont les plis sont chargés d’histoire. Briance met en contact Murray avec Ariane de Rothschild qui est passionnée par cette découverte et promet de l’aider pour que le drapeau rejoigne la 13e demi-brigade de la Légion étrangère qui a eu dans ses rangs pas moins de quatre-vingt-seize compagnons de la Libération. Le successeur de Briance semble un temps moins enthousiaste et veut une preuve que ce drapeau appartient bien à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Murray revient vers Ariane de Rotchschild qui donne l’ordre qu’on lui remette le drapeau. Murray vient en prendre livraison avec le lord Guthrie, ancien chef d’état-major et pair à vie du Royaume.

La cérémonie de remise officielle du drapeau se fera en présence du président du Sénat, Gérard Larcher et du chef d’état-major de l’armée de terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser. Pour sa part, le général Maurin insiste :  » Cet événement dépasse la Légion étrangère. Notre musée d’Aubagne, a le statut de Musée de France, c’est donc au pays tout entier que revient ce drapeau ». Bientôt, ce drapeau devrait orner la salle d’honneur de la 13 qui vient de s’établir au camp du Larzac.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7406
mod_vvisit_counterHier6861
mod_vvisit_counterCette semaine21318
mod_vvisit_counterSemaine dernière53238
mod_vvisit_counterCe mois175923
mod_vvisit_counterMois dernier227297
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/097467925

Qui est en ligne ?

Nous avons 1281 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13362
Affiche le nombre de clics des articles : 16749449
You are here BREVES 2016 Le drapeau de la France libre retrouvé à Carlton Gardens remis à la Légion étrangère