AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le chef de bataillon Raymond Muelle nous a quittés

Envoyer

Posté le 23 novembre 2013

Le chef de bataillon Raymond MUELLE, 93 ans, officier d’élite de l’armée française devenu un écrivain de l’histoire militaire remarqué est décédé. Ses obsèques ont été célébrées à la cathédrale Saint-Louis des Invalides en présence de nombreuses personnalités du monde combattant dont le médecin général inspecteur Valérie André (première femme à avoir reçu les étoiles dans l’armée française). Le général d’armée Bruno Cuche, gouverneur militaire des Invalides et ancien chef d’état-major de l’armée de terre a prononcé l’éloge funèbre.
Dès 1940, à la signature de l’armistice par le maréchal Philippe Pétain, le jeune patriote est touché au coeur et horrifié par cet affaissement de la France. Il décide de continuer le combat. Il essaie alors de rejoindre la Grande-Bretagne via l’Espagne. Il n’y parvient pas mais il ne renonce pas si bien qu’il s’engage en 1941 dans l’Armée d’Afrique. Il intègre alors l’école militaire de Cherchell (Promotion Tunisie) en mai 1943 avant d’être affecté au 1er bataillon de choc avec le grade d’aspirant.
Il va concourir à la libération de la métropole en coordonnant des actions commandos destinées à désorganiser l’ennemi et à le placer dans une situation d’insécurité permanente. C’est ainsi qu’il est parachuté dans la Drôme en 1944. Il mène des actions conjointes avec les maquis des Forces françaises de l’intérieur ( F.F.I.) et conduit plusieurs opérations « coup de poing » destinées à faciliter le débarquement sur les côtes de Provence à la mi-août 1944. Son concours efficace à la libération de la France métropolitaine ne l’empêche pas de continuer le combat et d’être intégrer à la campagne d’Allemagne.
Quand la Deuxième Guerre mondiale s’achève, il s’engage dans la Légion étrangère. Il est affecté en 1947 à Sidi-Bel-Abbès puis est muté au 2e bataillon étranger parachutiste ( B.E.P.) en création en 1948. Après la campagne d’Extrême-Orient, notamment en Indochine, il sert au 11e Choc puis au service action (S.D.E.C.E.) comme capitaine puis chef de bataillons. En 1954, il participe aux opérations de la guerre d’Algérie avant de quitter l’armée et de se mettre à l’écriture. Il signera une trentaine d’ouvrages en s’appuyant sur son vécu, celui de ses camarades et sur les journaux de marche des unités.
Le chef de bataillon Raymond Muelle était commandeur de la Légion d’Honneur, titulaire de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 1939-1945 avec cinq citations (3 palmes et 2 étoiles) de la Croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieurs avec quatre citations (1 palme et 3 étoiles) et de la Croix de la Valeur militaire avec deux citations (2 palmes). Il était un officier respecté et admiré par les anciens qui connaissaient ses états de service.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8357
mod_vvisit_counterHier9218
mod_vvisit_counterCette semaine42689
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois103833
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098304566

Qui est en ligne ?

Nous avons 1877 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17999996
You are here BREVES 2013 Le chef de bataillon Raymond Muelle nous a quittés