AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L’hommage au commandant Hélie Denoix de Saint-Marc

Envoyer
 
Les obsèques du commandant Hélie Denoix de Saint-Marc, 91 ans, ont lieu ce vendredi 30 août 2013 à la collégiale Saint-Jean-Baptiste de Lyon. Les honneurs militaires lui sont rendus à l’issue de la célébration religieuse, devant la cathédrale.
Cet homme d’honneur si attachant par la puissance de ses raisonnements et la fidélité inébranlable aux valeurs auxquelles il croyait a été une figure de la Résistance, un officier remarquable de la guerre d’Indochine et un officier indigné de la guerre d’Algérie. Il est décédé le lundi 26 août 2013 à la Garde-Adhémar dans la Drôme où il sera inhumé. L’écrivain François Sureau lui rendant hommage a écrit qu’un juste vient d’entrer dans l’invisible. Cela sonne vrai. Lorsque j’ai rencontré Hélie Denoix de Saint-Marc, la première fois, c’était à Reims où il venait présenter ses Mémoires “Les Champs de braises”. J’avais envie de rencontrer l’homme, celui qui avec ses tripes parlait de ses choix, de ses souffrances et de cette capacité à pouvoir se regarder dans la glace sans avoir honte parce qu’il s’était toujours donné à la France par conviction. Il parlait d’une voix, douce et son regard clair était transperçant. Sa simplicité, sa franchise, sa proximité n’étaient pas simplement touchantes mais émouvantes. Sa sincérité était indiscutable. Pas la moindre la nostalgie mais avec sa plume d’écrivain et ses paroles de témoin et d’acteur de l’histoire, il incarnait la grandeur de l’homme accompli.

Issue d’une famille bordelaise, élevé chez les jésuites, il est dès l’adolescence apprécié pour sa rigueur intellectuelle et sa droiture. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, voir la France renoncer, l’armistice signé, l’occupation s’imposer est pour lui unes épreuve insoutenable. Il choisit de résister et faut-il être surpris, il rejoint le réseau Jade-Amicol où se trouve aussi son ancien directeur de collège? La Résistance expose parce qu’on prend des risques, qu’on met en danger sa vie. Il est arrêté et n’échappe pas à la déportation d’abord à Buchenwald avant de rejoindre l’effroyable tunnel du kommando de Langestein où il vit cette déshumanisation de l’homme par l’homme.

Il souffre, il plie. Il ne rompt pas. Il parlait de tout cela avec beaucoup de retenue, s’interrompant pour prendre une bouffée, ce qui l’aidait à mieux respirer. Les séquelles de la prison et de la déportation avaient laissé quelques traces. Il parlait des hommes du mal, de la lâcheté, de la fierté mais surtout de l’honneur qui est le nom que les militaires donnent à leur conscience. Sur la place d’Erlon, autour d’un café, il s’était soudain figé et m’avait montré un jeune homme passant avec un cabat et me regardant droit dans les yeux il m’avait confié: ” Ce garçon-là, il a fait de la prison comme moi. Ceux qui ont fait de la prison se reconnaissent à leur regard”. Alors nous avons pris un rendez-vous, celui de nous revoir pour ses autres livres “Les sentinelles du soir”, “Notre Histoire”, “Toute une vie”, ‘L’aventure et l’espérance”. Saint cyrien, il a vecu la guerre d’Indochine et un premier départ douloureux de la France puis la guerre d’Algérie qui a conduit l’officier de la Légion étrangère à se rebeller. Condamné lourdement, emprisonné, privé de tout, réhabilité, il a passé de longues années à expliquer son cheminement en passant au crible l’histoire de son pays avec la lucidité d’un témoin authentique, dont la mémoire ne flanche pas et n’est jamais révisée au fil des ans vers plus de gloire.

En novembre 2011, le président de la République, Nicolas Sarkozy, l’a élevé dans la cour des Invalides à la dignité de grand croix de la Légion d’honneur. Alors qu’on lui demandait sa réaction il avait déclaré tout de go: “La Légion d’honneur on me l’a donnée, on me l’a reprise, on me l’a rendue”. Ereintée par une vie abîmée mais reconstruite avec une dignité exemplaire il évoquait ainsi sa santé qui n’était plus fameuse en même temps qu’il revivait des épreuves qui figeaient son visage: “La semaine dernière la mort est encore passée tout près de moi. Je l’ai tout de suite reconnue: nous nous sommes si souvent rencontrés”.

Hélie de Saint-Marc qui a fait de la réconciliation, l’un des combats intellectuels de sa vie est parti sur l’autre rive mais son oeuvre demeure et surtout sa vie a été entièrement donnée à la France. Tous les épisodes de sa vie sont construits sur la même ligne c’est pourquoi il mérite le respect éternel.

Le commandant Hélie Denoix de Saint-Marc était grand croix de la Légion d’honneur, croix de guerre 39-45 ( une citation), croix de guerre des Territoires d’opérations extérieures (Huit citations) croix de la Valeur militaire (4 citations). Il était aussi titulaire de la médaille de la Résistance, de la croix du combattant volontaire de la Résistance, de la croix du combattant de la médaille de la déportation et de l’internement pour faits de résistance.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a salué la mémoire du commandant Hélie Denoix de Saint Marc en ces termes: « Grand patriote, résistant de la première heure, déporté à Buchenwald, Hélie Denoix de Saint Marc a mené une carrière militaire prestigieuse en Indochine puis en Algérie. De sa complexité, il faut retenir aujourd’hui la force de son engagement d’officier et la générosité de son dévouement aux hommes dont il était responsable. Par ailleurs, il a su garder à travers les péripéties de l’Histoire, un esprit curieux et novateur, notamment dans le dialogue avec l’ancien ennemi allemand, en publiant avec le colonel August Von Kageneck le livre commun notre histoire, 1922-45 ».

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4194
mod_vvisit_counterHier9218
mod_vvisit_counterCette semaine38526
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois99670
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098300403

Qui est en ligne ?

Nous avons 3293 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17992059
You are here BREVES 2013 L’hommage au commandant Hélie Denoix de Saint-Marc