AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Mali : retrouvons nos petits de l'opération Serval

Envoyer

04/06/2013

Avec la relève entreprise progressivement il y a plus d'un mois et le désengagement partiel, il était devenu compliqué de suivre l'évolution exacte et régimentaire du dispositif français au Mali.

Voici un point, non exhaustif, des actuels régiments servant la brigade Serval, arrivés peu à peu en mai au Mali. Pour les forces terrestres, c'est la 6e BLB de Nîmes qui a pris le commandement des opérations.

Ici, cette photo de l'armée de terre, prise en pleine tempête de sable au cours de l'opération Ceuze les 26 et 28 mai entre Gao et In Zekouan, montre les conditions climatiques délicates en cours pour un hélicoptère du 1er RHC et un VBCI probablement du 1er RTir...


Après la 3e brigade mécanisée de Clermont-Ferrand, c'est la 6e BLB (brigade légère blindée) de Nîmes, commandé par le général Laurent Kolodziej, qui arme principalement la brigade Serval. Celle-ci est d'ailleurs passée de trois groupements tactiques interarmes (GTIA) et d'un groupement aéromobile (GAM), au plus fort du déploiement, à un GTIA "Désert" et un GAM, armé par le 1er RHC (hélicoptères de combat) de Phalsbourg et divers éléments de l'ALAT.

Au sol, au nord du Mali et autour de Gao, la force Serval s'articule en majorité avec le 2e REI (étranger infanterie) de Nîmes et le 1er REC (étranger cavalerie) d'Orange, le seul régiment de cavalerie de la légion étrangère.

Le GTIA "Désert" est d'ailleurs commandé par le chef de corps du 2e REI, le colonel Eric Ozanne (le transfert d'autorité avec le GTIA n°2 commandé par le colonel Bruno Bert du 92e RI a eu lieu le 20 mai).

La brigade "Désert" compte un état-major tactique et une compagnie d'infanterie sur VAB du 2e REI. On ajoute une compagnie VBCI du 1er RTir (tirailleurs) d'Epinal, dont on dit souvent qu'il est l'un des régiments le plus projeté de France. Le 1er REG (étranger génie) de Laudun dans le Gard arme un élément de Fouille opérationnelle spécialisée et une équipe opérationnelle de déminage. Le 1er REC est présent avec un escadron blindé d'AMX 10-RC. Enfin, on ajoute un groupement artillerie CAESAR de 155 mmm et mortiers de 120 mm, armé par le 3e RAMA (artillerie de marine) de Canjuers, l'habituel appui-feu et renseignement de la 6e BLB.

Du côté des transmissions et du ravitaillement, ces missions essentielles sur le difficile terrain malien sont assurées par le 48e RT (transmissions) d'Agen et le 515e RT (train) de La Braconne en Charente.

Evidemment, on passe sous silence les forces spéciales qui continuent probablement à naviguer dans le nord, entre Gao, le Niger et l'Algérie, à la recherche de jihadistes...

Pour l'armée de l'air, Serval compte trois Mirage 2000D à Bamako et six Rafale à N'Djamena. Sans compter les Atlantique-2 pour le renseignement, les C130 Hercule et les C160 Transall (et même les petits Pilatus du 9e BSAM, soutien aéromobile, de Montauban) qui assurent sans relâche des missions de transport. Ces deux dernières semaines, l'aviation a assuré de 240 missions.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2988
mod_vvisit_counterHier10270
mod_vvisit_counterCette semaine56010
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois117154
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098317887

Qui est en ligne ?

Nous avons 3291 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18027959
You are here BREVES 2013 Mali : retrouvons nos petits de l'opération Serval