AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

150e anniversaire de Camerone

Envoyer

Date de publication : 22 avril 2013

Camerone, ou Camaron de Tejeda, est le nom d’une localité mexicaine où, le 30 avril 1863, durant la guerre du Mexique (1862-1867), soixante-quatre hommes de la Légion étrangère commandés par le capitaine Danjou résistèrent pendant neuf heures à deux mille soldats mexicains. Depuis 1906, la fête annuelle de la tradition militaire légionnaire est marquée par l’anniversaire de ce fait d’armes.  S’y déroulent en effet une veillée d’armes, avec parfois la reconstitution des grandes batailles de la Légion, mais également une messe et une prise d’armes durant laquelle la bataille de Camerone est relatée. Lors des cérémonies à Aubagne (où est installé le commandement de la Légion étrangère) et à l’occasion des défilés du 14 juillet, la main articulée en bois du capitaine Danjou, relique de la Légion, est exposée au public; la porter pendant le défilé est considéré comme un honneur. Les festivités de Camerone se terminent généralement par un banquet autour du traditionnel boudin ou d’un méchoui.

L’anniversaire des combats du 30 avril 1863 est célébré de manière solennelle partout où se trouvent des légionnaires, et avant tout au berceau traditionnel de la Légion. Le site de Sidi-bel-Abbès, dans la région d’Oran (Algérie), fut choisi dès 1840 pour établir la base des légionnaires. Le célèbre monument aux morts de la Légion, représentant un globe terrestre entouré de quatre statues en bronze de légionnaires issus de différentes époques, dont celle de l’expédition du Mexique, vint orner la place d’armes du quartier Vienot en 1931. Cependant, en 1962, la Légion dut quitter l’Algérie et déplaça sa maison mère en France, plus précisément au camp de La Demande, à Aubagne, où le monument aux morts est également déplacé (démonté puis reconstruit, il fut prêt pour la cérémonie de Camerone, le 30 avril 1963). Le camp de La Demande subit des transformations et devint en 1964 le nouveau quartier Vienot. Enfin, le musée de la Légion étrangère à Aubagne ouvrit ses portes le 30 avril 1966. La commémoration de la bataille de Camerone est également célébrée dans les implantations des régiments de la Légion et en opération.

Si la première commémoration fut organisée en 1906, l’ECPAD, pourtant créé en 1915, ne détient des images des commémorations de Camerone qu’à partir de 1940. Depuis la fin des années quarante, chaque célébration du 30 avril est captée par des photographes des armées, aussi bien à Aubagne qu’en opérations extérieures où la tradition n’est jamais oubliée par la Légion. Legio patria nostra, « la Légion est notre patrie », devise des légionnaires, montre que cette unité est unie autour de son histoire et de ses traditions.

À l’occasion du 150e anniversaire de la bataille de Camerone, une sélection de quelques-unes des photographies prises lors des cérémonies annuelles de Camerone offre un panel des différents moments et hommages qui rythment ces commémorations traditionnelles de la Légion.

Voir la galerie photo.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3432
mod_vvisit_counterHier6861
mod_vvisit_counterCette semaine10293
mod_vvisit_counterSemaine dernière52333
mod_vvisit_counterCe mois171949
mod_vvisit_counterMois dernier227297
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/097463951

Qui est en ligne ?

Nous avons 1354 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13362
Affiche le nombre de clics des articles : 16743649
You are here BREVES 2013 150e anniversaire de Camerone