AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Historique des Unités de la Légion étrangère de sa création à 1964.

Envoyer

Publié le 29 mai 2015 par légionnaires-officiers

Historique des Unités de la Légion étrangère de sa création à 1964.

J'ai toujours rencontré de grandes difficultés concernant l'historique des unités de la Légion étrangère depuis sa création. Ce tableau est le bienvenu, je partage...

Suivront les cavaliers, les parachutistes et les compagnies sahariennes.

la date butoir se situe jusqu'en 1964, une autre publication situera les unités de 1964 à nos jours.

 

INFANTERIE

 

- Ancienne Légion (1831 – 1838). Crée par ordonnance royale du 10 mars 1831. A compris 7 bataillons. Cédée à l’Espagne le 28 janvier 1835. Licenciée en Espagne le 8 décembre 1838.

- Nouvelle Légion (1835 – 1840). Crée par ordonnance royale du 16 décembre 1835. A compris 5 bataillons constitués de 1835 à 1840. Dédoublé en 2 régiments par ordonnance du 30 décembre 1840.

- 1er et 2e Régiments de la Légion étrangère (1841 – 1856). Formés le 1er avril 1841. Constituent la 1re Légion étrangère par décret du 17 janvier 1855. Le 1er régiment est fondu dans le 2e le 16 avril 1856.

- 1re et 2e Légions étrangères. Ont été créées par le décret du 17 janvier 1855. Elles comprenaient chacune 2 régiments. Ramenées chacune à 1 régiment par décret du 16 avril 1856, elles ont donné naissance aux 1er et 2e régiments étrangers.

- 1er et 2e Régiments étrangers (1856 – 1861). Le 1er avait été organisé à Santhonay en 1856, il fut dissous le 14 décembre 1861 et versé au 2e. Le 2e provenait de la fusion de l’ancien 1er dans le 2e, le 16 avril 1856. Il est devenu régiment étranger le 1er janvier 1862.

- Régiment étranger (1862 – 1875). Composé d’abord des 3 anciens bataillons du 2e. 3 bataillons  (4e,5e et 6e) furent successivement formés à Puebla. Mexico et Blida en 1864 et 1865. Les 5e et 6e furent dissous en 1867, un nouveau 5e fut formé à Tours en août 1870 et dissous en novembre 1871. Le décret du 13 mars 1875 rendit au régiment étranger la dénomination de Légion étrangère.

- Légion étrangère (1875 – 1884). Formée avec les 4 anciens bataillons du Régiment étranger. Un 5e fut formé à Tiaret et un 6e à Saïda le 12 juillet 1883. Dédoublée par loi du 14 décembre 1884.

- 1er Régiment étranger (1885 – 1914). Formé le 1er janvier 1885 à 4 bataillons. Un 5e fut créé à Sidi-Bel-Abbès le 1er novembre 1891 et un 6e, également à Sidi-Bel-Abbès le 14 décembre 1899.

- 2e Régiment étranger (1885 – 1914). Formé le 1er janvier 1885 à 4 bataillons. Un 7e et un 6e furent créés à Saïda aux mêmes dates que pour la 1er.

- Régiment de Marche de Madagascar. Formé avec les bataillons 4/1 et 2/2 (1900 – 1901).

- Régiment de Marche du Tonkin. Formé en 1902 avec des bataillons des 2 régiments. Dissous en 1907, les bataillons demeurés au formant corps.

- Situation en août 1914. Les 1er et 2e régiments étrangers comprenant chacun 6 bataillons. Etats-majors et portions centrales à Sidi-Bel-Abbès pour le 1er et Qaïda pour le 2e. 3 bataillons en Indochine (4/1, 2/2 et 5/2). Le 2e a 2 bataillons au Maroc occidental et le 1er  a 3 bataillons au Maroc oriental. Le 1er entretient de petites garnisons à Marnia, Nemours ; le 2e à Ain-el-Hadjar. Aïn-Sefra, Beni-Ounif, Forthassa, Geryville, Mecheria.

- Formations de la guerre 1914 – 1918.                                               

Le 1er régiment étranger. Forme à partir d’août 1914 : le 1er régiment de marche du 1er étranger (Maroc, bataillons 1, 2 et 6) dissous après la guerre en 1918. Le 2e régiment de marche du 1er étranger (France, avec le 5e bataillon comme noyau, devenu R.M.L.E. le 11 novembre 1915. Le 3e régiment de marche du 1er étranger, constitué de toutes pièces à Paris le 4 septembre 1914, dissous et versé au 2e de marche le 5 juillet 1915. Le 4e régiment de marche du 1er étranger, Légion garibaldienne, dissous en mars 1915, après avoir ét formé en novembre 1914,  2e régiment étranger, formé à partir d’août 1914 : Le 1er régiment de marche du 2e étranger (Maroc, bataillon 3 et 6) dissous le 15 février 1918. Le 2e régiment de marche du 2e étranger (France, avec le 4e  bataillon comme noyau, fondu dans le R.M.L.E le 11 novembre 1915. Le 1er bataillon a subsisté à l’état squelettique en Algérie. Les 2e et 6e bataillons sont rentrés du Tonkin en 1916.  Régiment de Marche de la Légion étrangère (RMLE 1915 – 1920) Il a été formé le 11 novembre 1915 par la fusion des 2e régiment de marche des 1er et 2e étrangers. Il a conservé le drapeau du 2e R.M du 1er. En 1914, les bataillons de ces 2 régiments de marche avaient été mis sur pied à Bayonne et Avignon (1er), Blois et Orléans (2e). Le bataillon 2 du 1er devint 1er bataillon du R.M.L.E., les bataillons C et D du 2e devinrent 2e et 3e bataillons.

- La Légion réorganisée après la guerre de 1914 – 1918 : Par décret du 10 juillet 1920, le R.M.L.E. devient 3e régiment étranger. En même temps, au Maroc, est constitué un 4ème régiment étranger, avec les bataillons 1, 2 et 6 du 1er et le bataillon 6 du 2e qui comptaient au 1er régiment de marche du 1er, dissous le 15 février 1918. Le 9 décembre 1920, reconstitution du 2e régiment étranger à 3 bataillons pour être employé au Maroc. En janvier et février 1921, reconstitution du 1er  régiment étranger à 4 bataillons. En juillet 1930, création du 5e régiment étranger à 4 bataillons en Indochine. En 1936, la Légion étrangère compte donc 5 régiments d’infanterie formant au total 17 bataillons (5 au 1er et 3 dans chacun des 4 autres). En 1939, furent formés 3 autres bataillons dont deux au 1er et 1 au 2e. Le 1er octobre 1939, les bataillons en service au Levant forment le 6e régiment étranger.

- Formations de la Guerre 1939 – 1945 : Le 1er novembre 1939, est créé, au camp de la Valbonne, le 11e régiment étranger qui est anéanti le 22 juin 1940. Le  25 février 1940 sont formés  le 12e régiment étranger et la 13e Demi-Brigade de la Légion étrangère, en Algérie et au Maroc. Les 11e et 12e sont dissous en Afrique du Nord en juillet 1940. La 13e Demi-Brigade poursuit son existence aux F.F.L.. Le 15 novembre 1940, le 2e régiment étranger est dissous, le 4e prend le numéro 2. Le 1er août 1941, les 1er et 2e bataillons du 1er Etranger forment la 4e Demi-Brigade de Marche de la Légion étrangère. Le 1er janvier 1942, le 6e régiment étranger, dissous, contribue à la reconstitution du 1er régiment étranger à 3 bataillons.

En novembre 1942, existent : le 1er régiment étranger d’infanterie (3 bataillons en Algérie).  Le 2e régiment étranger d’infanterie (3 bataillons au Maroc). Le 3e régiment étranger d’infanterie (3 bataillons au Maroc). La 4e demi-brigade de la Légion (2 bataillons en A.O.F). Le 5e régiment étranger (3 bataillons en Indochine). La 13e demi-brigade de la Légion (2 bataillons en Libye). En décembre 1942 : Dissolution du 2e étranger qui recomplète le 3e régiment étranger au front de Tunisie. En février 1943, le 3e bataillon du 1er est dissous et recomplète les 2 premiers bataillons en Tunisie. En avril 1943, la 4e demi-brigade est également envoyée en Tunisie. Par suite de pertes subies au cours de la campagne de Tunisie, la Légion n’est plus représentée que par 2 unités d’infanterie à partir de juin 1943 : un régiment de marche constitué avec les hommes provenant de tous les bataillons dissous et la 13e demi-brigade qui continue à appartenir à la Division Française Libre. Le Régiment de Marche de la Légion étrangère (R.M.L.E.) est créé le 1er juillet 1943. Il reçut le drapeau du 3e R.E.I, à Sidi-bel-Abbès. Il va devenir infanterie de la 5e division blindée. Il reste , à Sidi-Bel-Abbès, un dépôt commun des Régiments Etrangers (DCRE).

En Extrême Orient, coupé du reste du monde, subsiste le 5e R.E. qui disparaît pratiquement en 1945, détruit ou pourchassé par les japonais. Avec ses débris sera formé un bataillon de marche qui participera aux premières opérations de la guerre d’Indochine, avant d’être rapatrié en Afrique du Nord et dissous (1946).

La Légion étrangère réorganisée après la guerre de 1939 – 1945 : Le régiment de marche de la Légion étrangère devient 3e régiment étranger d’infanterie le 1er juillet 1945. Un régiment de marche de la Légion étrangère d’Extrême Orient est formé le 29 mai 1945 en Algérie. Le 1er régiment étranger  d’infanterie est reformé en 1945 comme unité d’instruction à Sidi-Bel-Abbès. Le régiment de marche d’Extrême-Orient devient 2e régiment étranger d’infanterie le 21 janvier 1946. Le 4e régiment étranger d’infanterie (d’abord sous l’appellation de 4e demi-brigade) est reformé le 26 avril 1946 au Maroc. Il sera dissous le 25 avril 1964. Le 5e régiment étranger d’infanterie est reformé en Indochine en 1947 à partir d’éléments des 4e et 6e R.E.I. Il deviendra, le 1er octobre 1963, 5e régiment mixte du Pacifique. Le 6e régiment étranger d’infanterie est reformé temporairement en 1947, il est réduit à 1 bataillon formant corps en 1951 et il est dissous peu après. A l’issue de la réimplantation des unités de Légion après le conflit algérien, seuls subsistent les 1er, 2e et 3e R.E.I, la 13e Demi-brigade ainsi que le 5e R.M.P.

Suite: Cavaliers, parachutistes et compagnies sahariennes.

Suite: Cavaliers, parachutistes et compagnies sahariennes.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1234
mod_vvisit_counterHier8487
mod_vvisit_counterCette semaine27944
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois151449
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098352182

Qui est en ligne ?

Nous avons 1144 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18080502
You are here ARTICLES 2015 Historique des Unités de la Légion étrangère de sa création à 1964.