AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Une proposition de loi en faveur du 19 mars. Il y a urgence !

Envoyer

Le comité d’entente qui s’est réuni le 5 octobre 2012 a débattu de la conduite à tenir vis-à-vis de la proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale le 22 janvier 2002, qui sera soumise au Sénat le 25 octobre 2012, soit 10 ans après. Cette initiative des élus du Sénat est survenue récemment sans aucune concertation.

Cette proposition de loi est « relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et du Maroc ».

Il a été décidé par l’ensemble des participants à la réunion de réagir rapidement compte tenu des délais, et massivement. Chaque association devra diffuser aux sénateurs le communiqué mis au point en séance qui figure en annexe. Il est donc demandé aux correspondants et délégués de l’ASAF de faire écho à cette protestation en rencontrant dans leur département les sénateurs afin de les convaincre que cette date ne correspond pas à la fin des combats et que la loi divisera à coup sûr les Français. Cette action est à mener dans la mesure du possible, en concertation avec les autres associations locales patriotiques ou d’anciens combattants, sans oublier les représentants de la communauté harki.

Il peut être utile de rappeler que la date du 5 décembre avait été choisie par le Président de la République a inauguré le 5 décembre 2002, le monument du quai Branly en présence des représentants de l’ensemble du monde combattant. Puis, sur le rapport de la commission présidée par M. Jean Favier, membre de l’Institut, qui avait procédé à une large concertation avec les associations d’anciens combattants la journée commémorative avait été fixée à cette date du 5 décembre. Seule la FNACA (qui revendique 345.000 adhérents mais qui n’en a réellement que 65.000 au plus) s’était déclarée favorable au choix du 19 mars. Par ailleurs, la récente loi du 28 février fixant au 11 novembre la commémoration de tous les morts pour le France précise qu’il est alors rendu hommage à tous les morts pour la France et que cet hommage ne se substitue pas aux autres journées de commémoration nationales (donc la journée du 5 décembre reste valable mais ferait double emploi).

La Fnaca, tout en demandant que la commémoration du 19 mars soit légalement reconnue, revendique aussi l’attribution de la carte du combattant pour 120 jours de présence en Algérie, commencée avant le 2 juillet 1962, ce qui est contradictoire puisque cela implique que les combats ont continué au-delà du cessez-le-feu.

Mais surtout, nous ne pouvons accepter la date du 19 mars qui marque le début du massacre de nos camarades harkis et qui n’a pas fait cesser les meurtres et les enlèvements de pieds noirs.

Le communiqué du comité d’entente vous sera envoyé dès qu’il aura reçu l’agrément des membres du comité, sous forme Word afin de pouvoir être adapté par chacun de vous (mardi soir sans doute).

 

Yves de Blignières

       Délégué national ASAF

 

 

8, rue de Vézelay ­75008 Paris

 Tél/Fax : 01 42 25 48 43 - Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Site : http://www.asafrance.fr

Association 1901 déclarée le 27 mai 1983. J.O. N° 57322 ­GR 182­ - Fédération A. Maginot


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7753
mod_vvisit_counterHier8496
mod_vvisit_counterCette semaine16249
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois77393
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098278126

Qui est en ligne ?

Nous avons 1925 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17956729
You are here ARTICLES 2012 Une proposition de loi en faveur du 19 mars. Il y a urgence !