AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Evolution du dossier des cimetières‏ du Nord de Madagascar.

Envoyer
Visite et temps de travail avec l'ambassadeur de France, l'attaché de défense et la coopération.

 

Déroulement :

Mercredi après-midi  avec l’attaché de défense et la coopération, visite du cimetière en déshérence de Sakaramy (ancien escadron blindé du 3e REI.)

Mercredi soir : réception organisée par l’ambassadeur ; présence des cadres et marins de la frégate LA FAYETTE.

Jeudi : visite protocolaire de la frégate, présence du 1er ministre de Madagascar.

Vendredi matin : avec les 2 colonels , visite longue du cimetière de Ramena (proche d’ Orangea) qui est régulièrement entretenu par le DLEM et les bonnes volontés présentes.

 

Il en ressort :

- Souhait national prévoyant un regroupement de toutes les sépultures en un seul lieu, difficile à traiter (beaucoup de corps doivent avoir disparu, autorisations longues…etc.)

- Possibilité conformément au dossier préalable constitué de remise en état des cimetières , budget moyen annuel à redéfinir.

- Conventions à passer avec les mairies pour : gardiennage , entretien et contrôles par les services officiels français.

- Possibilité de partenariat avec une association locale sérieuse , type association d’Ambre . (contacts préliminaires pris, Ambre est entre autres pour la promotion du patrimoine de la région de Diégo et coiffe / participe à la rédaction du journal bimensuel local , passionné par l’histoire de Diégo

- Possibilité de financer , à la fois par de l’argent public pour certaines opérations , et du privé par canal associatif.

- Suggestions du colonel Attaché militaire , parfaitement recevable : créer un parcours type touristique «  chemins de mémoire » incluant les cimetières militaires français (modèle cimetière colonial de Nosy komba que nous avons réhabilité en 1968, et qui a été intégré dans le circuit touristique dépendant de Nosy Be. Prévoir un mat des couleurs pour le cimetière de Ramena.

 

Conclusion :

Les réflexions menées par nos associations citées permettent une précieuse avancée , et bien sur, difficile de ne s’occuper que des légionnaires, les militaires ensevelis , tous grades et toutes armes confondus ne peuvent plus être séparés ; les marins ( et l’ambassadeur) ont découvert avec surprise la tombe du Cne de Frégate FONTAINE , dernier défenseur de Diégo , tué en mai 1942.
J’ai eu affaire à des interlocuteurs ouverts et positifs , et ce dossier est en bonne voie.

Yves GALVEZ, ADC (er).


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8448
mod_vvisit_counterHier9142
mod_vvisit_counterCette semaine8448
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois69592
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098270325

Qui est en ligne ?

Nous avons 1434 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17946879
You are here ARTICLES 2012 Evolution du dossier des cimetières‏ du Nord de Madagascar.