AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Français par le sang versé.

Envoyer
 
Le film de Marcela Feraru, produit par Kilhaom Productions est un document historique particulièrement intéressant en ce qu'il évoque le parcours de trois légionnaires blessés au combat au service d'une patrie qui n'était pas la leur. L'un est Polonais, et s'est battu en ex-Yougoslavie ; le second, Portugais, en Côte d'Ivoire ; le troisième, Chinois, en Afghanistan. Ils sont confrontés, tous les trois, à l'impossibilité, il y a encore quelques années, de se voir accorder la nationalité française.
 
Le Général Jean-Claude Coullon, ancien Commandant de la Légion Etrangère, et quelques politiques livrent alors une véritable bataille législative pour faire reconnaître par le Garde des Sceaux de l'époque, Elisabeth Guigou (qui s'y opposait fermement, ne voulant pas entamer un débat sur la nationalité susceptible de déboucher sur le problème de l'immigration), le droit pour un étranger, blessé au service de la France, de devenir Français "par le sang versé". Le motif officiel invoqué pour cette fin de non recevoir était : "Il est nécessaire de vérifier le degré d'attache de ces personnes avec la France et de permettre au Gouvernement de conserver une marge d'appréciation." ­ Réponse d'un gouvernement socialiste qui relève d'une appréciation humainement injustifiable, humiliante et révélatrice également d'une conviction politique et d'un aveuglement dogmatique bien connus.
Pourquoi, dans ces conditions ne pas vérifier pour tous les favorisés, français par "le droit du sol", leur degré d'attachement à une "Mère Patrie" qui ne leur a rien coûté ? Le texte sera voté par procédure simplifiée en décembre 1999, après une véritable guerre de tranchées politique et médiatique. Il fera l'objet, à l'Assemblée Nationale, d'une tentative de récupération par ceux-là même qui par antimilitarisme primaire, s'y opposaient mais avaient fini par renifler le caractère populaire d'une disposition électoralement positive. Le magnifique exemple d'intégration humaine et sociale que constitue la Légion Etrangère, dont la devise est "Honneur et Fidélité", pourrait peut-être inspirer nos politiques, en quête de solutions pour assimiler une immigration, française par l'allocation versée. Retrouvez l'intégralité des articles dans le bulletin du Secours de France.
 

aa


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2823
mod_vvisit_counterHier3982
mod_vvisit_counterCette semaine6805
mod_vvisit_counterSemaine dernière38452
mod_vvisit_counterCe mois6805
mod_vvisit_counterMois dernier216768
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099817530

Qui est en ligne ?

Nous avons 836 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13605
Affiche le nombre de clics des articles : 20648203
You are here ARTICLES 2011 Français par le sang versé.