AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Euro-2016 : ces Bleus morts pour la France durant la Grande Guerre

Envoyer

14/06/2016

© Montage France 24, collection personnelle Michel Merckel | Certains des internationaux français tués lors de la Première Guerre mondiale.

Alors que l’équipe de France de Football vient de débuter l’Euro-2016, France 24 vous propose de regarder dans le rétro et de découvrir l’histoire des anciens Bleus morts durant la Grande Guerre. Une vingtaine d’entre eux ont perdu leur vie.

Albert Jenicot, René Camard, René Fenouillère, Pol Morel, Pierre Six, Marius Royet. Ces noms ne vous disent certainement pas grand-chose, mais au début du XXe siècle, ces hommes étaient les équivalents des Olivier Giroud, Dimitri Payet, N’Golo Kanté, Bacary Sagna, Laurent Koscielny ou Adil Rami d’aujourd’hui. Ils ont fait partie de la première génération de footballeurs à porter le maillot national. Des joueurs qui ne se sont pas seulement battus sur la pelouse pour leur pays, mais qui ont aussi donné leur vie pour la France. Tous ces sportifs ont en effet été tués durant la Première Guerre mondiale.

Une liste difficile à établir

Michel Merckel est un ancien professeur d’éducation physique, il essaie depuis quelques années d’établir la liste de ces "Bleus", tués durant le conflit. À e jour, il en a répertorié 22. "J’ai contacté des spécialistes du sujet. Nous avons croisé nos différentes archives. Cela va de la presse de l’époque, bien sûr, jusqu’aux journaux des tranchées qui donnent des informations très intéressantes. C’est comme cela par exemple que j’ai retrouvé la trace de Pol Morel, un joueur du Red Star et un international qui a été tué en septembre 1915 dans le Pas-de-Calais", explique ce passionné, auteur de l’ouvrage, "14-18, le sport sort des tranchées"."Mais j’ai juste ouvert la boîte. On peut encore affiner cette liste."

Cet exercice de recherche se révèle en effet être un vrai travail de fourmi. À l’époque, en France, le football n’en est qu’à ses balbutiements. Le rugby, la boxe et le cyclisme sont alors les sports les plus populaires et sont déjà organisés. Du côté du monde du ballon rond, c’est tout l’inverse. Différentes fédérations s’entredéchirent et estiment toutes être la plus légitime. "Il y a en ce moment tellement d’équipes de France, qu’on ne sait vraiment plus à laquelle décerner le titre mirifique de ‘onze nationale’. Équipe de France UFSA, équipe de France CFI, équipe de France FSAPF, équipe de France indépendants […] rencontrent des amateurs, des professionnels, des semi-amateurs, des semi-professionnels, sans jamais combattre en elles. Comment diable choisir la meilleure, la nec plus ultra, la Nationale !", s’interroge ainsi le journal Le Matin en mai 1909. Il faudra attendre 1919 pour que la Fédération française de football (FFF) soit enfin créée.

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui375
mod_vvisit_counterHier7206
mod_vvisit_counterCette semaine15565
mod_vvisit_counterSemaine dernière53074
mod_vvisit_counterCe mois141809
mod_vvisit_counterMois dernier270885
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098843287

Qui est en ligne ?

Nous avons 2731 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13502
Affiche le nombre de clics des articles : 18895713
You are here ACTUALITE XXI° 2016 Euro-2016 : ces Bleus morts pour la France durant la Grande Guerre