AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La Newsletter 13/17 de l'AALEME

Envoyer

La Newsletter 13/17 de l'AALEME

La main articulée du capitaine Danjou en Kercorb

Le 17 avril  2013

Le lieutenant-colonel Claude Canalès, le major Garros et le major Charpentier, accompagnent la main articulée du Capitaine Danjou. PHOTO/© D.R

CHALABRE Le 150e anniversaire du combat de Camerone était célébré samedi 13 avril, dans le village natal du capitaine Danjou, tombé le 30 avril 1863 à la tête de la 3e Compagnie, dans l'hacienda Santa Isabel de Camaròn de Tejeda (Mexique). Cette journée anniversaire destinée à célébrer la mystique de Camerone, fondée sur le respect de la parole donnée, a d'abord permis à plus de 500 légionnaires appartenant à six compagnies du 4e RE de Castelnaudary, de s'aligner au départ du cross traditionnel du régiment.

L'éloge de l'abbé Cazaban

Après en avoir terminé avec les 7,4 km d'un rude parcours nature et urbain, les bérets verts ôtaient leurs rangers, tandis que la cérémonie se déplaçait vers l'église Saint-Pierre, où l'abbé Raymond Cazaban et l'aumônier du 4e RE, accueillaient les porte-drapeaux des associations d'anciens combattants. La célébration de l'office permettra à l'abbé Cazaban de rendre un hommage appuyé aux légionnaires, et de saluer les "aventuriers du mystère de la vie, celui du don de soi, de sa peau, de son sang". À 15 h, une prise d'armes sur le Cours Docteur-Joseph-Raynaud prolongeait cette journée commémorative, dont le point d'orgue allait être la présentation de la main articulée du capitaine Jean Danjou, en présence de Sébastien Lannoye, sous-préfet de Limoux, Yann Talbourdel, colonel commandant du 4e Régiment Étranger de Castelnaudary, Jean-Paul Bustos, lieutenant-colonel président de l'AALE 11, Jean-Jacques Aulombard conseiller général, et Christian Guilhamat maire de Chalabre.

Symbole du courage et du don de soi

Un événement que le protocole avait soigneusement occulté, et qui allait apparaître comme un cadeau, offert aux Chalabrois et à leurs invités, 150 ans après la bataille. Dans un silence saisissant, comme si un sang chaud courait à nouveau dans cette main de bois, le lieutenant-colonel Claude Canalès, et le major Garros, accompagnés du major Charpentier, ont eu l'insigne honneur d'accompagner la relique conservée au musée de la Légion étrangère à Aubagne. Aux accents des musiciens de l'harmonie de Mirepoix, un hommage était ensuite rendu devant la maison natale du Capitaine Danjou, avant que la compagnie de légionnaires n'entonne le célèbre "Boudin". Le cortège, précédé par les drapeaux venus de tout le sud-ouest, et par les membres de l'Amicale des Anciens de la Légion étrangère (AALE 11), a alors pris la direction du monument aux Morts, pour le traditionnel dépôt de gerbes, et l'hommage aux victimes de tous les conflits. Le point final de cette incursion dans le passé était enregistré sous la halle, par le biais d'une présentation de matériel militaire, et d'une exposition de maquettes. Avant un vin d'honneur, et un toast porté au bicentenaire de la Bataille, qui sera célébré en 2063.

Castelnaudary. Bientôt Camerone

Publié le 17/04/2013

Camerone, à castelnaudary, sera commémoré le 4 mai. ./ Photo DDM,

Cent cinquante ans tout rond… Les festivités de Camerone auront un éclat particulier, cette année. Camerone est indissociable du nom du capitaine Danjou, un nom qui parle aux Audois. Cet enfant de Chalabre s'est en effet illustré au Mexique le 30 avril 1863. C'est, en hommage à cet illustre enfant du pays qu'une cérémonie particulière a eu lieu ce dimanche à Chalabre où s'est déroulé le traditionnel cross régimentaire, une prise d'armes et une cérémonie à la maison natale du capitaine Danjou dont la main, pour la première fois, était là, venue de la crypte d'Aubagne, porté par un ancien légionnaire et accompagné par des soldats d'active.

Légionnaires sur les Champs

Camerone, cette année, sera commémorée «en grand» à Aubagne, ce qui explique que les Chauriens devront attendre le week-end suivant pour avoir «leur» cérémonie au «4». Seule aura lieu, le 30, en Lauragais, la traditionnelle veillée. À Castelnaudary, la commémoration aura lieu le week-end suivant, les 4 et 5 mai

Autres événements qui marqueront ce printemps, la remise de galons de sous-officiers en présence du général commandant la Légion étrangère, le 19 avril. Début juin, ce sera un exercice régimentaire qui se terminera - ce n'est pas courant - à Castelnaudary avec, le 7 juin, une remise de képis blancs «particulière». Juillet, c'est le mois de passation de commandement dont celle, le 17, du colonel Talbourdel qui quitte Castelnaudary pour Paris où il est affecté à l'État-major de l'armée de terre. C'est le colonel Marc Lobel, professeur à l'école de guerre, qui lui succédera à la tête du régiment.

Autre moment important pour le «4», le 14-juillet à Paris où le commandant de la Légion en personne sera sur les Champs-Élysées pour le traditionnel défilé avec sept chefs de corps et leurs hommes.


4e édition de la Solidaire

La Solidaire, randonnée cyclosportive au profit des anciens de la Légion étrangère de Puyloubier aura lieu, cette année, du 20 au 22 juin et sera parrainée par l'ancien champion Bernard Thévenet et se déroulera dans les Alpes de Briançon à Barcelonette, le 20 juin, en passant par le col d'Izoard et de Vars ; de Barcelonnette à Roumoule., le 21 juin ; arrivée à Puyloubier le 22 en passant par Moustier-Sainte-Marie, le lac de Sainte-Croix, Aups et Rians. D'ores et déjà, plus de 80 cyclotouristes se sont inscrits. On peut participer à la Solidaire en faisant un don - la somme collectée l'an dernier a permis la rénovation du réfectoire. Pour 100 € versés, 66 sont déductibles des impôts. Renseignements au 04 68 23 76 02.

Gladys Kichkoff
Recevoir Texte HTML

Le 2e REP de Calvi rentre du Mali

Rédigé par Jean-Paul Lottier le Vendredi 12 Avril 2013

Les légionnaires du 2e Régiment étranger de Parachutistes de Calvi, engagés dans l’opération Serval au Mali rentrent progressivement en Corse. Ce vendredi, c’est l’Etat-Major du régiment avec à sa tête le colonel Desmuelles qui s’est posé à la BA 126 de Solenzara, avant de regagner le camp Raffalli à Calvi. D’autres éléments suivront ce samedi et en tout début de semaine prochaine après avoir effectué, ainsi que le veut la procédure désormais, en usage, un stage de décompression à Chypre...


Le 2e REP est de retour de mission. On se souvient qu’au mois de janvier dernier, 200 militaires du 2e Régiment étranger de Parachutistes de Calvi avaient quitté dans la plus grande discrétion leur casernement du camp Raffalli de Calvi pour le Mali avec à leur tête leur chef de corps, le colonel Benoît Desmeulles et les officiers de l’Etat-Major.

Les légionnaires du régiment d’élite, rompus à ce genre de mission, s’étaient envolés de la BA 126 de Solenzara pour la Côte d’Ivoire où ils étaient stationnés en attendant leur départ vers le Mali.
L’attente, on le sait maintenant, n’aura pas été longue puisqu’en effet, le 2e REP s’est rapidement retrouvé engagé dans des opérations de nettoyage.
Malheureusement, dans une de ces opérations d’envergure, baptisée « Panthère 4 », dans le massif de l’Adrar des Igoghas, à une cinquantaine de km de Tessali,  le 19 février le sergent-chef  Harold Vormezeele, membre du groupe commandos parachutistes  tombait au combat.

Le sergent-chef Vormezeele, 33 ans, de nationalité belge, était titulaire de quatre citations dont trois avec attribution de la croix de la Valeur Militaire et d’une avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.Il  était par ailleurs titulaire de la médaille commémorative française avec agrafes « ex-Yougoslavie » et « Afghanistan », de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République de Côte d’Ivoire » et « République Centrafricaine », de la Croix du combattant et de la médaille de la défense nationale - échelon or.
De retour au camp Raffalli, les légionnaires du 2e REP avaient une pensée émue pour leur camarade.

Le premier contingent des militaires du 2e REP a,  comme leurs camarades du 35e Régiment d’artillerie parachutistes de Tarbes et du 1er RCP de Pamiers en Ariège, ainsi que le veut la procédure en usage désormais,  effectué un stage de décompression à Chypre, avant de regagner l’île de beauté..

Les militaires devaient retrouver leurs familles en soirée.

Auch. La terre de Camerone au quartier du Seilhan

Publié le 15/04/2013

Avec Christophe Kalusny, ancien légionnaire comme lui, le Marciacais Jean Cadena a fait «le pèlerinage» à Camerone. Ils en ont rapporté une brique de l'hacienda, ainsi que de la terre du site sur lequel, le 30 avril 1863, 66 gars de la Légion étrangère expédiés là-bas par Napoléon III, refusèrent de rendre les armes face à «l'armée» de 2.000 Mexicains. Hier, quartier du Seilhan, à Auch, autour du monument dédié à la Légion, Jean Cadena n'était pas le moins ému lorsque le colonel Lemmet, qui présidait la cérémonie, déposa, avec d'autres anciens légionnaires, cette «terre mexicaine» au pied de la stèle. Le Marciacais souligne qu'il n'est pas si facile de rapporter ainsi un «souvenir» de Camerone. Effectivement, si chaque légionnaire qui y fait pèlerinage en revenait les poches pleines, le site en souffrirait !

Avant la messe et le rassemblement au monument aux morts, l'amicale des anciens légionnaires du Gers (ils sont une trentaine) a ainsi donné un éclat particulier à la commémoration du 150e anniversaire du combat de Camerone. Elle s'est déroulée en présence de légionnaires actifs du régiment de Castelnaudary et, comme de tradition, il a été chanté «Tiens, voilà du boudin». Pour les Suisses et les Alsaciens mais toujours pas pour les Belges, ces… tireurs au cul !

A peine avait-elle chanté cela que l'assemblée (légionnaires, anciens combattants, familles, curieux) était invitée à partager le boudin et le vin blanc. A Auch, la place de la Légion est desservie par la rue du Capitaine-Danjou. «Un héros parmi les héros de Camerone», rappelle Jean Cadena.

B. D.

Le sacrifice de Camerone

Titre : Le sacrifice de Camerone

Auteur : Collectif

Éditeur : Omnibus

Date d'édition : 2012

Langue : Français

Format : text/pdf

Droits : sous droits

Identifiant : 9782258095823

Description :

Camerone. Ce nom est synonyme pour la Légion étrangère de gloire et de courage. Pourtant, Camerone est une défaite. Les Mexicains ne comprendront jamais comment cette poignée de légionnaires a réussi à leur résister. Chacun de ces légionnaires avait juré de « combattre jusqu’à la dernière extrémité» afin de sauver un important convoi français. S’agissait-il d’un suicide héroïque ou bien les légionnaires espéraient-ils encore l’arrivée de renforts ? Cette inégale bataille de Camerone est l’un des épisodes sanglants de l’aventure mexicaine de Napoléon III qui avait pour but d’installer sur le trône l’empereur Maximilien.

Provenance : eplateforme

Date de mise en ligne : 05/04/2012

Ce qui est en ligne depuis la dernière Newsletter...

Général Christian Clarke de Dromantin, Et que vive la bannière!,Muller édition

10 avril 2013


Voici un livre rare, l’un de ces livres qui vous rend meilleurs, parce que tout ce qu’on y lit vous tire vers le haut. Dans notre époque de « normalité » et d’égalitarisme, cette lecture est donc particulièrement bienfaisante.

Le général Clarke de Dromantin appartient à la génération des enfants de 1940. Il a ressenti cruellement l’humiliation de la défaite et a travaillé toute sa vie à la grandeur de la France – qui impose des valeurs contraires à celles du Front populaire, sévissant encore sous Hollande.

Trop jeune pour servir en Indochine (il était encore à Saint-Cyr quand Dien Bien Phu tomba), il servit, en revanche, longuement en Afrique du Nord, notamment dans la Légion étrangère. Ces mémoires sont à lire et à mettre entre toutes les mains de ceux qui croient encore à la France…

Acheter sur notre site Internet : http://www.les4verites-diffusion.fr/home/210-et-que-vive-la-banniere.html

Foyer du légionnaire - Marrakech

 

 

Une nouvelle association Vert et Rouge

Association : MEMORIAL 2e ETRANGER.

Identification R.N.A. : W302010304
No d'annonce : 521
Paru le : 06/04/2013
No de parution : 20130014
Département (Région) : Gard (Languedoc-Roussillon)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture du Gard.
Type d'annonce : ASSOCIATION/CREATION


Déclaration à la préfecture du Gard. MEMORIAL 2e ETRANGER. Objet : récolter des fonds pour la construction d’un mémorial aux morts du 2ème Régiment Étranger d’Infanterie ; entretenir le culte aux légionnaires du régiment morts pour la France ; participer au rayonnement de la Légion Etrangère à travers la connaissance de son histoire ; proposer aux familles des légionnaires morts et à leurs camarades, aux chercheurs et aux jeunes générations de légionnaire un monument mémorial unique. Siège social : caserne Colonel de Chabrières, 57, rue Vincent Faïta, BP 99099, 30972 Nîmes cedex 9. Date de la déclaration : 13 mars 2013.

Historique du 1/1 régiment étranger et du 1/4 régiment de la légion

Regards sur l’Indochine n°4. Na San, une bataille dans la jungle.

Se désabonner


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4272
mod_vvisit_counterHier9218
mod_vvisit_counterCette semaine38604
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois99748
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098300481

Qui est en ligne ?

Nous avons 3149 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17992186
You are here AALEME LES NEWSLETTERS DE L'AALEME 2013 La Newsletter 13/17 de l'AALEME