AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La Newsletter 13/09 de l'AALEME

Envoyer

La Newsletter 13/09 de l'AALEME

Cérémonie d'adieu à notre camarade Karl STOBER‏


Bonsoir,
Confirmation ce jour de la cérémonie d'adieu à notre camarade en date du jeudi 07 mars 2013 :

Complexe Funéraire de Thau

81 Boulevard Camille Blanc
34200 SETE

Agrandir le plan

10h30 cérémonie religieuse
11h15 crémation
Le Président de l'ALESSE
G. GIMENO DEVESA

Hommage au caporal Cédric CHARENTON

Bonjour à toutes et tous,

Nous rendrons

Hommage au caporal Cédric CHARENTON

Tué le 2 mars 2013 au Mali

 

Vendredi 8 mars 2013 à 10h30

au monument aux morts de toutes les guerres de

MONTPELLIER

 

Déroulement :

- mise en place allée de Lattre de Tassigny

- cortège pour le monument aux morts

- mise en place et présentation du déroulé de la cérémonie par M MIFSUD, membre du conseil départemental

- lecture de la biographie du caporal CHARENTON par M AUTIE, vice président du conseil départemental

- sonnerie aux morts

- minute de silence

- Marseillaise

- Salut aux drapeaux

Fin de la cérémonie.

Pas de discours, pas de dépôt de gerbes

La ville de Montpellier propose le parking place de l’esplanade de 9h30 à 11h30

Elle prend les mesures pour permettre la cérémonie et assure la sono : merci !!

Je vous remercie par avance de vous associer à cet hommage et d’informer vos adhérents, amis ainsi que vos porte-drapeaux.

Sincèrement

JLS

Récompense nationale pour la NR

02/03/2013

Albane et Naëlle, avec les parents d'Anne-Lorraine, le président de l'AJD et le général Klotz,

directeur adjoint de la Dicod. - (Photo Jérôme Salles/Ecpad)

Paris. L’Association des journalistes de défense (AJD) a récompensé la rédaction de la NR de l’Indre pour le supplément qu’elle a consacré au départ du 517e RT.

Le Prix Anne-Lorraine Schmitt (1) du jeune journaliste « récompense la rigueur, l'honnêteté et le souci de pédagogie d'un reportage touchant aux questions de défense ». Pour le jury de l'AJD (2), l'enquête de Geoffroy Lejeune sur la Légion étrangère, publié dans Spectacle du monde remplissait clairement ces critères. Mais le supplément spécial de la NR, publié le 22 mai dernier, aussi ! « Nous avons eu beaucoup de mal à les départager, c'est pourquoi nous avons attribué un 2e prix », explique Bruno Fanucchi, président de l'AJD. Geoffroy Lejeune a obtenu le premier ; Naëlle Le Moal, au nom de ses confrères, le second prix.

Une reconnaissance

« Quand on est journaliste, c'est toujours gratifiant d'être reconnu par ses pairs et en l'occurrence des confrères spécialistes. » Naëlle Le Moal et Albane Ratsivalaka, directrice départementale adjointe de la NR de l'Indre, ont été associées dans les félicitations du jury et de la centaine de personnes présentes, au Service historique de la Défense, au château de Vincennes, jeudi soir. « Il faut dire que ce supplément est le travail d'une équipe de quatorze journalistes pendant plusieurs mois, explique Albane Ratsivalaka ; qu'il a été pour chacun l'occasion de découvrir plein de choses sur la présence militaire de plus d'un siècle à Châteauroux, que les témoignages multiples que nous avons recueillis nous ont clairement confirmés dans l'idée que nous faisions un travail qui touchait la vie des gens, de nos lecteurs. » Des lecteurs qui ont plébiscité ce supplément.
Ce travail de proximité, réalisé en partenariat avec le Conseil général de l'Indre, a d'ailleurs été souligné et salué par Philippe Schmitt, le père d'Anne Lorraine, président d'honneur du jury : « Ce travail de journalistes régionaux que vous avez réalisé illustre les liens forts entre l'armée et la nation, et je ne peux que vous remercier pour cela et vous encourager à continuer de parler de ces hommes et ces femmes qui s'engagent pour la défense de leur pays ».
Geoffroy Lejeune a apporté une forte touche d'émotion à cette soirée en dédiant son prix à l'adjudant Vormezeele, légionnaire tué au Mali, le 19 février, et qu'il avait longuement interviewé dans le cadre de son reportage, il y a quelques mois.

(1) Anne-Lorraine Schmitt, toute jeune journaliste passionnée par les questions de défense, a été assassinée dans le RER, le 25 novembre 2007. (2) L'AJD regroupe plus de 150 reporters de guerre et journalistes (français et étrangers) spécialisés dans les questions de défense et de sécurité globale.

150e anniversaire du combat de Camerone

Vendredi, 01 Mars 2013 22:28

Bonjour,

Ce document a été élaboré par un ancien légionnaire qui vie en Polynésie.
Remarquable !
Respectueuses amitiés.
YG/RDC

 

Voir aussi :

Camaron par le capitaine A. Ballue

Le Régiment étranger dans l’État de Puebla et d’Oaxaca (1864 - 1865)

Camaron, épisode de la guerre du Mexique 1878

CAMARONE 1878

Campagne du Mexique et régiments étrangers. Notes, lettres et aquarelles par C. Brecht

Képi Blanc N° 193

Képi Blanc N° 194

Képi Blanc N° 229

Képi Blanc N° 253

1953

Chants oubliés.

Camerone Jean-Pax Méfret 1981

Arianrhod - Camerone

Guerra México-Francia "Batalla de Camarón"

Renovaciones y mantenimiento del monumento de CAMERONE

Camerone en el tiempo

 

Légion étrangère, les futurs chefs de corps de l'été 2013

Ainsi va le monde !

Le 1er REC, les 1er et 2e REG, le 3e REI, le 4e RE, la 13e DBLE et le DLEM changeront de chef de corps cette année. A Orange (1er régiment étranger de cavalerie), le lieutenat-colonel Rémi BOUZEREAU (EMAT), remplacera le colonel Jean-Christophe BECHON.
A Laudun (Gard), c'est le colonel Alexandre COULET (EMAT) qui succédera au colonel Olivier GOMBEAUD à la tête du 1er régiment étranger de génie. A Saint-Christol (Hérault), le colonel Jean REUSSNER (EMAT) dirigera le 2e régiment étranger de génie, prenant ainsi la succession du colonel Frédéric BONINI. Après deux ans également à la tête du 3e régiment étranger d'infanterie (Guyane), le colonel Alain LARDET est remplacé par le lieutenant-colonel Alain WALTER, qui commande pour quelques mois encore, l'EMIA à Coëtquidan. Le régiment de formation de la Légion (Castelnaudary, Aude) sera, lui, dirigé par le colonel Marc LOBEL,actuellement cadre-professeur (instructeur) à l'Ecole de guerre. Il succèdera au colonel Yann TALBOURDEL.
Le nouveau "patron" de la 13e DBLE est le colonel Nicolas HEUZE, jusqu'ici au corps de réaction rapide (CRR-FR à Lille). Le régiment, compagnon de la Libération, stationné aux Emirats arabes unis (EAU) est dirigé depuis deux ans par le colonel Tony MAFFEIS. Enfin à Mayotte, après deux ans de commandement, le colonel Thibault O'MAHONY sera remplacé par le lieutenant-colonel Jean de MESMAY (ENSOAT, Saint-Maixent).

Ce qui est en ligne depuis la dernière Newsletter...

Au profit des enfants qui entretiennent les tombes de nos soldats à Madagascar

À Paris, un futur monument aux morts sème le trouble

Publié le 28/02/2013

L'actuelle place Vauban dans le VIIe arrondissement, derrière les Invalides. Crédits photo : Sébastien SORIANO/Le Figaro

Dédié à la mémoire des 616 militaires français tués lors d'opérations extérieures, il devrait être érigé au centre de la place Vauban, face aux Invalides. Au grand dam des riverains.

Pour une surprise, ce fut une surprise. Le 19 février, à l'occasion d'un comité de quartier des Invalides, les habitants ont découvert que le projet de monument à la mémoire des militaires français morts dans les opérations extérieures (Opex) allait atterrir… place Vauban (VIIe). Et que les trois «œuvres» en lice, voulues par le ministère de la Défense depuis 2011, ressemblaient, au mieux, à une réplique de Carnac, au pire, à un fossé antichar.

Premier projet avec huit stèles de granit noir.
Premier projet avec huit stèles de granit noir.

Concrètement, la première installation consiste à ériger au milieu de la place, dans un trou de 1,5 mètre de profondeur, huit stèles de granit noir de deux mètres de haut pour chacune des opérations extérieures.

La seconde serait un mur incliné, sorte de herse antichar, sur lequel seraient gravés les noms des militaires.

Enfin, le dernier projet représente une rampe descendante le long de laquelle s'aligneraient 616 livres, gravés au nom de chacun des militaires disparus.

«La place sert régulièrement de parking pour les cars de touristes, ce qui nuirait à l'ambiance de recueillement», fait valoir René-François Bernard (UDI), adjoint aux espaces verts et à la propreté à la mairie du VIIe. «C'est un véritable massacre qui va défigurer les Invalides», s'insurge pour sa part Pierre Le Roux, président de l'association de riverains Saxe-Breteuil Aménagement.

Deuxième projet avec un mur incliné, sorte de herse antichar.
Deuxième projet avec un mur incliné, sorte de herse antichar.

Rachida Dati s'en mêle

L'association vient de trouver un allié de poids en la personne de Rachida Dati. La maire du VIIe, elle aussi opposée à l'idée de cet emplacement, s'est fendue d'une lettre au ministre délégué aux Anciens Combattants, Kader Arif, que Le Figaro s'est procurée. Dans cette missive, datée du 11 février 2013, elle insiste sur «la nécessaire protection des perspectives du VIIe arrondissement et en particulier celle de l'avenue de Breteuil, dans l'axe de la place Vauban». Elle réclame, à tout le moins, une «concertation». Le 22 février, l'entourage du ministre a simplement fait savoir que sa requête était à l'étude.

Les trois projets devraient être examinés fin mars par une commission dans laquelle siègent des représentants du ministère de la Défense, de celui de la Culture ainsi que des représentants de la ville de Paris. «L'architecte des Bâtiments de France ne s'est pas encore prononcé. Il ne siégera pas à cette commission», s'étonne René-François Bernard.

Le troisième projet alignerait 616 livres pour les 616 militaires tués en opérations extérieures.
Le troisième projet alignerait 616 livres pour les 616 militaires tués en opérations extérieures.

Pourtant, il faudra bien avancer. Car tout le monde est d'accord sur le principe d'un mémorial. Depuis 1963, près de 616 militaires sont morts dans des Opex, et la France cherche depuis longtemps à mieux les honorer. En octobre 2011, le rapport commandé au général d'armée Bernard Thorette par l'ancien ministre de la Défense, Gérard Longuet, préconisait que ce monument soit bâti «sur un site prestigieux».

Plusieurs lieux avaient été envisagés, dont l'enceinte du futur ministère de la Défense à Balard ou encore le jardin du ront-point des Champs-Élysées. La place Vauban, à l'arrière de l'hôtel des Invalides, avait toutefois les faveurs de l'ancien ministre. Celui-ci avait pris soin de préciser que seul le maire de Paris, propriétaire du terrain, pouvait, in fine, donner l'autorisation d'une telle implantation. Après s'être engagé au Conseil de Paris, par un vote unanime pour une installation place de Fontenoy (VIIe), Bertrand Delanoë a finalement fait volte-face et donné son accord à la place Vauban. «L'État le voulait et nous en avons tenu compte», justifie la Ville.

Le projet, estimé à un peu plus d'un million d'euros, doit en principe voir le jour fin 2013-début 2014.

La Légion étrangère en Espagne, 1835-1839

KOLWEZI, Jean-pax Méfret

Se désabonner


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui6955
mod_vvisit_counterHier9763
mod_vvisit_counterCette semaine16718
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois140223
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098340956

Qui est en ligne ?

Nous avons 2075 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18064011
You are here AALEME LES NEWSLETTERS DE L'AALEME 2013 La Newsletter 13/09 de l'AALEME